Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Selon que vous serez puissant ou misérable…
Publié le 

10 avril 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Selon que vous serez puissant ou misérable…

Selon que vous serez puissant ou misérable…

« Selon que vous serez puis­sant ou mis­érable,
Les juge­ments de cour vous ren­dront blanc ou noir
».
Jean de La Fontaine, Les ani­maux malades de la peste

La leçon de la fable n’a pas per­du une ride, et c’est Éric Met­tout, directeur édi­to­r­i­al de L’Express.fr, qui le rap­pelle.

Selon lui, trois raisons prin­ci­pales expliquent le manque de sou­tien de la presse à Medi­a­part aux débuts de l’af­faire Cahuzac. Les deux pre­mières sont con­nues et admis­es de tous : l’ex­as­péra­tion de la pro­fes­sion face aux « inces­santes leçons de déon­tolo­gie d’Edwy Plenel » et la prox­im­ité des jour­nal­istes et des hommes poli­tiques. Jusqu’i­ci, rien de neuf.

Mais Éric Met­tout va plus loin, avec, pré­cise-t-il, une « hypothèse acro­ba­tique qui n’en­gage que » lui : « Cahuzac est social­iste et […] autant les attaques con­tre le clan Sarkozy parais­saient aller de soi, autant les accu­sa­tions à l’encontre d’un respectable (!) et respec­té (y com­pris, jadis, par ses opposants poli­tiques) père la rigueur de gauche heur­taient les con­vic­tions – je devrais dire les préjugés, défaut pour­tant réd­hibitoire dans notre pro­fes­sion ». Autrement dit : selon que vous serez de droite ou de gauche, les juge­ments du sys­tème médi­a­tique vous ren­dront blanc ou noir !

Est-ce donc une (dernière?) pudeur cor­po­ratiste qui empêche Éric Met­tout de qual­i­fi­er son « hypothèse acro­ba­tique » de con­stat, d’au­t­o­cri­tique ou, puisqu’il s’ag­it de l’af­faire Cahuzac, d’aveu ?

Source : L’Ex­press — blog Nou­velle for­mule — Crédit Pho­to : Razak via Nou­velle For­mule (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision