Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | RSF demande au CSA d’ouvrir une enquête sur Bolloré
RSF demande au CSA d’ouvrir une enquête sur Bolloré

1 octobre 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | RSF demande au CSA d’ouvrir une enquête sur Bolloré

RSF demande au CSA d’ouvrir une enquête sur Bolloré

RSF demande au CSA d’ouvrir une enquête sur Bolloré

Par l’intermédiaire d’un communiqué commun, Reporters sans frontières et le collectif « Informer n’est pas un délit » ont réclamé au CSA l’ouverture d’une enquête sur Vincent Bolloré.

Affir­mant dis­pos­er d’« élé­ments con­crets sur les cas de cen­sure au sein du groupe Canal+ », ces derniers récla­ment « l’ou­ver­ture d’une instruc­tion préal­able pou­vant men­er à des pour­suites ». Et de dénon­cer la « cen­sure de doc­u­men­taires per­pétrés ces derniers mois au sein du groupe Canal+ à l’ini­tia­tive par­tielle ou totale de Vin­cent Bolloré ».

Du côté de Canal+, on est très clairs : le doc­u­men­taire « Hol­lande-Sarkozy : guerre secrète » n’a pas été dépro­gram­mé mais a sim­ple­ment été déplacé du 28 sep­tem­bre au 26 octo­bre, alors qu’au­cune annonce offi­cielle n’avait été faite à la presse. En revanche, la direc­tion ne s’est tou­jours pas exprimée sur la dépro­gram­ma­tion du reportage sur les manœu­vres fis­cales du Crédit Mutuel (parte­naire de Viven­di), qui sera finale­ment dif­fusé sur France 3 le 7 octo­bre prochain.

RSF et le col­lec­tif « Informer n’est pas un délit », qui regroupe de nom­breux jour­nal­istes dont Élise Lucet (France 2) ou encore Fab­rice Arfi (Medi­a­part), récla­ment égale­ment une enquête sur « les syn­er­gies qui empêcheraient les jour­nal­istes du groupe de cri­ti­quer les artistes d’U­ni­ver­sal (fil­iale de Viven­di, NDLR) ou de taper sur les clients ou parte­naire du groupe ».

« Les mesures d’op­por­tu­nité pris­es par les dirigeants de Canal+, notam­ment par Vin­cent Bol­loré lui-même, con­tre­vi­en­nent au principe d’hon­nêteté de l’in­for­ma­tion et des pro­grammes, qui fig­ure à l’ar­ti­cle 15 de la con­ven­tion entre le CSA et Canal+ », pour­suiv­ent-ils.

Enfin, con­cer­nant la promesse de créa­tion d’un comité d’éthique, faite par Bol­loré au CSA, les deux asso­ci­a­tions jugent la démarche insuff­isante. Ils deman­dent au CSA de faire inté­gr­er dans la con­ven­tion de Canal + « une clause sur l’indépen­dance édi­to­ri­ale », mais aus­si de pro­pos­er « des textes de loi sur les con­flits d’in­térêts dans les médias et la concentration ».

Voir notre infographie sur le groupe Bolloré et notre dossier « Bolloré, un empire médiatique pour quoi faire ? »

Crédit pho­to : Copy­left via Wiki­me­dia (cc)

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Samuel Étienne

PORTRAIT — Samuel Éti­enne, idole des vieux, dragueur de jeunes. Hyper­ac­t­if au som­meil léger, l’homme est passé par de mul­ti­ples cas­es de l’audiovisuel privé et pub­lic, fort d’un sourire ravageur et d’une plas­tique qui lui val­ut le statut de « bombe du mois » dans Têtu en 1994. Pili­er de France 3, il est séduit par Twitch où ses revues de presse rassem­blent des dizaines de mil­liers de « viewers ».

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.