Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Rémy Pflimlin recadre les producteurs indépendants
Publié le 

8 décembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Rémy Pflimlin recadre les producteurs indépendants

Rémy Pflimlin recadre les producteurs indépendants

Avec son projet de « Grand Soir 3 » calqué sur le « 12/13 » et le « 19/20 » pour 2013, Remy Pflimlin s’est attiré les foudres des producteurs indépendants.

En effet, ce pro­jet présen­té par le directeur de France Télévi­sions se ferait aux dépens du sec­ond film du jeu­di soir. « Quelques semaines après des attaques répétées sur les investisse­ments dans la créa­tion, c’est main­tenant l’ex­po­si­tion des œuvres qui est visée. Ce ne sont pas les promess­es vagues sur le redé­ploiement de la case du lun­di soir qui pour­ront calmer la mon­tée de la colère du monde de la créa­tion et mod­i­fi­er l’im­pres­sion désas­treuse d’un pas­sage en force provo­qué par les déci­sions du prési­dent de France Télévi­sions », a protesté le Syn­di­cat de pro­duc­teurs Indépen­dants (SPI).

Et le prin­ci­pal accusé de se défendre : « Alors que des emplois directs et indi­rects sont en ques­tion, et que je dois pren­dre des déci­sions lour­des de con­séquences pour nos chaînes, qual­i­fi­er celles-ci de jeu est inac­cept­able et irre­spon­s­able. Notre pays tra­verse une crise d’une rare ampleur, qui touche tous les Français et implique que les entre­pris­es publiques con­tribuent le plus pos­si­ble à l’ef­fort de redresse­ment des comptes publics. Pour ma part, j’ai résol­u­ment engagé France Télévi­sions dans ce chemin, après avoir porté les engage­ments du groupe dans la créa­tion à un niveau inédit, soit 480 mil­lions d’eu­ros. »

Alors qu’il doit pren­dre en compte les économies que France Télévi­sions va devoir réalis­er, Rémy Pflim­lin déclare s’être « engagé à préserv­er en 2013 l’essen­tiel de nos investisse­ments dans les pro­grammes de créa­tion audio­vi­suelle et ciné­matographique, et même la total­ité de ce qui était prévu dans le doc­u­men­taire. Alors que la représen­ta­tion nationale envis­age, mal­gré la sit­u­a­tion économique, de deman­der aux Français une con­tri­bu­tion sup­plé­men­taire à l’au­dio­vi­suel pub­lic [une rede­vance à 131 euros, NDLR], les représen­tants des pro­duc­teurs seraient mieux inspirés de dépass­er leurs intérêts par­ti­c­uliers au prof­it de l’in­térêt général ».

Le SPI, qui déplo­rait « l’absence de dia­logue », a désor­mais sa réponse. La ques­tion sera tranchée prochaine­ment avec le min­istère de la Cul­ture.

Crédit pho­to : jean-louis zim­mer­mann via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Emmanuel Goldstein

PORTRAIT — Il n’est ni jour­nal­iste, ni directeur de jour­nal, ni même mag­nat de la presse et pour­tant il exerce une influ­ence con­sid­érable sur les médias, directe et indi­recte. Por­trait d’un homme de réseau.

Audrey Crespo-Mara

PORTRAIT — Aupar­a­vant jour­nal­iste de sec­onde main, Audrey Cre­spo-Mara est dev­enue pro­gres­sive­ment, par la force des choses, une « femme de », celle de Thier­ry Ardis­son, avant de touch­er le grand pub­lic en devenant le jok­er de Claire Chaz­al aux jour­naux du week-end sur TF1.

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision