Accueil | Actualités | Médias | Rémy Pflimlin pour une hausse de la redevance
Pub­lié le 8 juin 2013 | Éti­quettes : , , ,

Rémy Pflimlin pour une hausse de la redevance

En introduction des Assises de l’audiovisuel, organisées ce mercredi 5 juin par Aurélie Filippetti, Rémy Pflimlin s’est fendu d’une longue tribune dans Libération pour réclamer une hausse de la redevance.

Actuellement à 131 euros par an suite à une hausse de 6 euros, la redevance fait toujours débat. Le président de France Télévisions, dans une tribune intitulée « L’indépendance a un prix », a plaidé pour une hausse. « La contribution à l'audiovisuel public - la "redevance" - reste à un niveau sensiblement inférieur à celui que connaissent nos voisins, après avoir été presque gelée pendant la décennie 2000 », a-t-il déclaré après avoir rappelé que son groupe consacre chaque année 750 millions d'euros « à la création et aux créateurs ».

« Faisons-la évoluer, comme en Allemagne et en Suède, et gageons qu'en modernisant ce pilier du financement de l'exception culturelle, la France confortera les positions qu'elle défend en Europe et face au monde », a-t-il ajouté. En Suède, l’État taxe désormais les détenteurs d’ordinateurs qui regardent la télévision par ce moyen, avec une redevance à 242 euros. En Allemagne, celle-ci est à hauteur de 216 euros.

De son côté la ministre de la Culture a évoqué, également dans Libération, la création d’un « groupe de travail parlementaire chargé de réfléchir à l'évolution des recettes du service public et de la redevance ».

Crédit photo : capture d’écran vidéo France 4 via Youtube (DR)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.