Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Marine Le Pen : « relents de bolchévisme » à France Inter
Publié le 

28 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Marine Le Pen : « relents de bolchévisme » à France Inter

Marine Le Pen : « relents de bolchévisme » à France Inter

Ce mercredi 26 juin, Marine Le Pen était l’invitée de Patrick Cohen, l’homme à la « liste noire », dans la matinale de France Inter.

La prési­dente du Front Nation­al en a prof­ité pour dire ce qu’elle pen­sait – et, selon elle, ce que beau­coup pensent égale­ment – de la sta­tion publique. Elle a estimé que son par­ti abri­tait dif­férentes sen­si­bil­ités, « con­traire­ment à France Inter » qui présente « de vieux relents de bolchévisme ». « On vous appelle “Radio Bol­cho” en dehors des stu­dios. Et ce surnom dépasse le cer­cle du Front nation­al », a pour­suivi cette dernière.

Ques­tion­né par le Figaro, Matthieu Aron, le directeur de la rédac­tion de France Inter, a réa­gi aux accu­sa­tions de Marine Le Pen : « C’est ridicule, je n’ai jamais enten­du un tel surnom. Marine Le Pen se trou­vait en dif­fi­culté et elle a fait une des sor­ties dont elle a l’habi­tude. Elle lâche une for­mule pour détourn­er l’at­ten­tion des audi­teurs. Il y a deux ans, nous étions Radio Sarko. Quand nous recevons Jean-Luc Mélen­chon, on devient Radio Cap­i­ta­lo et Marine Le Pen nous qual­i­fie de Radio Bol­cho. Nous essayons juste de faire notre tra­vail avec rigueur et sérieux. »

Pour infor­ma­tion, on peut met­tre cette pique de Marine Le Pen en par­al­lèle avec les déc­la­ra­tions de Gérard Jug­not à la Radio Télévi­sion Suisse le 26 novem­bre 2012. L’acteur avait alors con­fié qu’à l’époque, « si on n’avait pas la carte du par­ti com­mu­niste, on ne pas­sait pas à France 3, on savait tous ça ».

Aus­si, sur France Cul­ture le 26 mai 2013, Bernard Piv­ot est allé dans ce sens en affir­mant que « dans les années 70 on était obligé d’inviter un com­mu­niste dans chaque émis­sion de débats ».

L’emprise des com­mu­nistes sur les médias et le ser­vice pub­lic est-elle tou­jours effec­tive ? Selon Marine Le Pen, cela ne fait aucun doute.

Crédit pho­to : logo France Inter (DR)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision