Accueil | Actualités | Médias | Régionales : Le CSA saisi sur le non-traitement des résultats de l’Outre-mer
Pub­lié le 16 décembre 2015 | Éti­quettes : ,

Régionales : Le CSA saisi sur le non-traitement des résultats de l’Outre-mer

Lundi 14 décembre 2015, le Conseil représentatif des Français d'Outre-mer (Crefom) a interpellé le CSA sur le traitement médiatique des résultats des élections régionales.

Dans un courrier intitulé « l'Outre-mer absente des écrans », le président par intérim du Crefom, Jean-Michel Martial, a estimé que les résultats des régionales concernant les Outre-mer avaient été totalement évincés des actualités.

Ce dernier en appelle ainsi à une intervention d'Olivier Schrameck pour qu'« un rappel à l'ordre, voire un avertissement engage les médias à corriger définitivement cette manière d'envisager la France ». Et d'ajouter que « les commentateurs ne parlent que du vote de 12 régions de l'Hexagone, voire de 13 territoires avec la Corse, comme étant le vote de l'ensemble de la France ».

Pourtant, le 13 décembre, les quatre territoires d'Outre-mer votaient eux aussi pour élire leur conseil régional (pour la Guadeloupe et la Réunion) ou leur collectivité unique (pour la Martinique et la Guyane). Cependant, en raison du décalage horaire, la Réunion votait trois heures avant la métropole, la Guyane quatre heures après et les Antilles cinq heures plus tard.

Mais pour M. Martial, cela ne justifie en rien le fait que « les Outre-mer sont complètement oubliés, marginalisés, niés; comme si leur vote n'avait aucune importance, comme si ils n'appartenaient pas à l'ensemble national ». Pour le Crefom, « cette relégation doit cesser » car elle « est préjudiciable au sentiment national » et « constitue une faute qui engage la responsabilité des médias nationaux ».

Côté CSA, on indique avoir pris en compte cette requête, qui sera traitée dans les prochaines semaines. Le Conseil représentatif des associations noires (Cran), de son côté, va plus loin en voyant dans ce traitement « un déni de démocratie et une forme de racisme par omission » et en demandant aux Sages de « mettre en demeure les médias qui ne tiennent absolument pas compte des résultats de l'Outre-mer ».

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This