Accueil | Actualités | Médias | Recours abusif au CDD à France 3 Sud
Pub­lié le 19 avril 2013 | Éti­quettes :

Recours abusif au CDD à France 3 Sud

Cinq journalistes et un technicien, qui travaillent régulièrement sous contrat à durée déterminée (CDD) pour France Télévisions, ont saisi lundi 15 avril le conseil des prud’hommes de Montpellier, réclamant leur intégration à l’entreprise publique et le versement de dommages et intérêts.

Ce ne sont pas moins de 379 à 500 CDD que ces employés ont accumulé, parfois sur 20 ans. Ils dénoncent le recours abusif au CDD de leur employeur, principalement France 3 Sud, réclament aujourd’hui un contrat à durée indéterminée (CDI) et exigent le versement d’un rattrapage des salaires, estimant devoir bénéficier de la même progression salariale que leurs collègues en CDI.

Ces mêmes confrères qui les soutiennent – la grande majorité des salariés de France 3 Languedoc-Roussillon – a en effet, par solidarité, fait grève ce lundi 15 avril. Le conseil des prud'hommes de Montpellier rendra son jugement le 23 septembre prochain.

Dessin : © Milady de Winter pour l'Ojim

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This