Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Radio numérique, les grands acteurs raflent tout, Sud Radio écartée
Publié le 

10 mars 2019

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Radio numérique, les grands acteurs raflent tout, Sud Radio écartée

Radio numérique, les grands acteurs raflent tout, Sud Radio écartée

La nouvelle technologie dite DAB+ (radio numérique terrestre, RNT, son autre nom) permet d’écouter la radio avec un signal numérique de meilleure qualité, en bénéficiant d’ un meilleur son. Même si l’avantage est limité à l’heure de la prochaine 5G, tous les grands groupes ont manifesté leur intérêt et empoché la plus grande partie de la mise répartie par le CSA.

Radio France en tête

Ils étaient 40 can­di­dats au départ pour 24 élus à l’arrivée. Le CSA a attribué six licences à Radio France : France Cul­ture, France Inter, France Musique, Mouv, Fran­ce­in­fo et FIP. Comblant ain­si les vœux de la prési­dente de Radio France Sibyle Veil.

Les gros très bien servis

Les grands groupes qui traî­naient des pieds au départ ont tous soumis des dossiers et se sont vus large­ment récom­pen­sés. Par­mi les 18 élus privés : RTL, Europe1, Fun Radio, Chérie FM, Rires et chan­sons, Nos­tal­gie, RMC, Sky­rock, Radio Clas­sique. BFM qui lance sa radio (décli­nai­son audio de la chaîne de télévi­sion) est par­ti­c­ulière­ment gâtée et obtient le pré­cieux sésame.

Sud Radio recalée

On ne peut s’empêcher de penser à des raisons poli­tiques pour l’éviction de Sud Radio qui a pris une tonal­ité net­te­ment peu favor­able au gou­verne­ment. La per­son­nal­ité docile du nou­veau prési­dent du CSA pou­vait laiss­er prévoir une telle issue. Par­mi les autres recalés fig­urent Oui FM, TSF Jazz et quelques autres.

Le ser­vice sera disponible dès 2020 dans les grandes métrop­o­les et sur les autoroutes, il devrait cou­vrir la qua­si total­ité du ter­ri­toire en 2028/29.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision