L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Radio numérique, les grands acteurs raflent tout, Sud Radio écartée

10 mars 2019

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Radio numérique, les grands acteurs raflent tout, Sud Radio écartée

Radio numérique, les grands acteurs raflent tout, Sud Radio écartée

10 mars 2019

Temps de lecture : < 1 minute

La nouvelle technologie dite DAB+ (radio numérique terrestre, RNT, son autre nom) permet d’écouter la radio avec un signal numérique de meilleure qualité, en bénéficiant d’ un meilleur son. Même si l’avantage est limité à l’heure de la prochaine 5G, tous les grands groupes ont manifesté leur intérêt et empoché la plus grande partie de la mise répartie par le CSA.

Radio France en tête

Ils étaient 40 can­di­dats au départ pour 24 élus à l’arrivée. Le CSA a attribué six licences à Radio France : France Cul­ture, France Inter, France Musique, Mouv, Fran­ce­in­fo et FIP. Comblant ain­si les vœux de la prési­dente de Radio France Sibyle Veil.

Les gros très bien servis

Les grands groupes qui traî­naient des pieds au départ ont tous soumis des dossiers et se sont vus large­ment récom­pen­sés. Par­mi les 18 élus privés : RTL, Europe1, Fun Radio, Chérie FM, Rires et chan­sons, Nos­tal­gie, RMC, Sky­rock, Radio Clas­sique. BFM qui lance sa radio (décli­nai­son audio de la chaîne de télévi­sion) est par­ti­c­ulière­ment gâtée et obtient le pré­cieux sésame.

Sud Radio recalée

On ne peut s’empêcher de penser à des raisons poli­tiques pour l’éviction de Sud Radio qui a pris une tonal­ité net­te­ment peu favor­able au gou­verne­ment. La per­son­nal­ité docile du nou­veau prési­dent du CSA pou­vait laiss­er prévoir une telle issue. Par­mi les autres recalés fig­urent Oui FM, TSF Jazz et quelques autres.

Le ser­vice sera disponible dès 2020 dans les grandes métrop­o­les et sur les autoroutes, il devrait cou­vrir la qua­si total­ité du ter­ri­toire en 2028/29.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés