Radio Libertés : une nouvelle radio internet

Télécharger en PDF

À l’occasion du lancement de Radio Libertés, suite de l’aventure de TV Libertés, l’Ojim a rencontré Arnaud Menu, son rédacteur en chef.

Bonjour Arnaud Menu, vous êtes rédacteur en chef de Radio Libertés. Pouvez-vous nous présenter votre radio ?

Radio Libertés est une très jeune radio puisque le lancement a eu lieu le 21 juin 2016 à 7 heures. Il s’agit d’une radio généraliste –  en plus de chroniques, éditos, entretiens, nous diffusons de la musique et aussi des reprises d’émissions de TV Libertés — mais avec un angle particulier très affirmé : la défense de l’esprit français et la promotion de la civilisation européenne. Radio Libertés veut adopter un ton actuel et surtout les formules du temps présent. Nous considérons qu’on ne peut plus s’adresser à nos compatriotes avec des formules datées. Nous sommes en phase de lancement et notre programmation va donc évoluer pour satisfaire de plus en plus d’auditeurs. Précisons enfin que nous émettons 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Comment peut-on vous écouter en pratique ?

Radio Libertés n’émet pour l’instant que sur Internet. Mais vous pouvez également nous écouter via l’application TV Libertés pour Android et Apple.

Quels sont vos liens avec TV Libertés ?

Ils se résument en un seul mot : complémentarité. Le journal de réinformation que nous diffusons lors de notre Matinale, de 7 heures à 9 heures du lundi au vendredi, est réalisé par la rédaction de TV Libertés. Comme je vous l’ai déjà dit, notre programmation reprend également des émissions de TV Libertés, car  elles recèlent souvent des pépites toujours actuelles. Mais TV Libertés n’est pas la seule structure du groupe Libertés avec qui nous travaillons en complémentarité. Il faut également citer Euro Libertés, le site de réinformation européenne,ainsi que les sites de réinformation régionale comme Breizh Info, Paris Vox, Nord Actu, Lengadoc Info.

Quel est le déroulé de vos principales émissions ?

Pour l’instant (et ce n’est que la formule de lancement), la programmation de Radio Libertés s’articule autour de trois grands axes. D’abord une Matinale de 7 heures à 9 heures, du lundi au vendredi, que je co-anime avec Floriane Jeannin. Cette Matinale est constituée de chroniques quotidiennes ou hebdomadaires, d’entretiens, d’un journal de la réinformation réalisé par la rédaction de TV Libertés, de la reprise d’informations régionales grâce aux agences de réinformation régionales, etc. La Matinale est rediffusée à midi et à 18 heures. Ensuite, de la programmation musicale, en essayant d’être très éclectique. Et pour finir, la reprise d’émissions de TV Libertés. Bien entendu, cette formule est destinée à évoluer.

Y a-t-il une programmation musicale que vous souhaitez privilégier ?

Nous privilégions la musique d’expression française, c’est même l’essentiel de notre programmation, musique tout aussi bien récente qu’ancienne. Mais cette programmation est éclectique, puisque nous sommes ouverts au rock anglophone, et aussi aux musiques enracinées non francophones. Bien entendu, nous diffusons de la musique classique avec notamment de l’opéra le dimanche soir.

On vous présente parfois comme un concurrent de Radio Courtoisie qui est en difficulté. Qu’en est-il ?

Notre projet est très différent de celui de Radio Courtoisie. Nous n’avons pas le même mode de diffusion, pas les mêmes animateurs, pas la même programmation et notre volonté est de toucher la majorité des Français en proposant des émissions diversifiées. Nous sommes pour tous les partenariats. Et d’ailleurs, nous en établissons un avec l’excellente émission Méridien Zéro qui s’est transformée depuis peu en Radio Méridien Zéro. Pour le reste, il ne m’appartient pas de commenter la crise que traverse Radio Courtoisie.

Quel est le modèle économique de Radio Libertés ?

Radio Libertés, comme toutes les autres structures du groupe Libertés, ne vit que grâce aux donateurs. C’est pour nous un gage d’indépendance et surtout d’indépendance éditoriale. Mais aussi un défi car nous devons proposer une programmation qui convienne à nos donateurs et nos auditeurs. Pour nous aider, il est possible de faire un don via ce lien : tvlibertes.com/don/