Accueil | Actualités | Médias | Qui sont les marchands de presse en 2018 ?
Pub­lié le 20 octobre 2018 | Éti­quettes : ,

Qui sont les marchands de presse en 2018 ?

Fiducial a rendu public son observatoire 2018 des marchands de presse, dont 82% ont aussi une activité tabac, et 4% une activité bar. On apprend entre autres que leur profil est plutôt âgé – surtout en milieu rural – et qu’ils travaillent de plus en plus. La part des revenus de la presse dans les ressources globales des magasins tend aussi à diminuer.

Profil moyen masculin et rural

Le profil moyen est un homme de 52 ans, localisé en milieu rural pour un tiers des répondants (35%), avec un point de vente de 58 m² en moyenne et 97 mètres linéaires de rayonnages, un de plus que l’an dernier. Son commerce fait vivre en moyenne 2.2 personnes (2.1 personnes en 2017), d’ailleurs 30% des commerces sont tenus par des couples.

Stock en hausse et vieillissement

Le stock a très nettement augmenté – 115 jours en moyenne contre 93 l’an dernier – et même 145 jours pour les points de vente en-dessous de 100.000 € de chiffre d’affaires, et la trésorerie aussi (45.127€ en moyenne contre 42.818 en 2017), mais tirée par la tranche à plus de 300.000 € de CA (102.617€).

Seuls 2% des marchands de presse ont moins de 29 ans, 8% de 30 à 40 ans, 19% de 60 à 69 ans. Ils sont basés dans des centres commerciaux pour 10% d’entre eux, des centres-villes urbains pour 27%, à la mer ou à la montagne pour 5 %. Le loyer annuel par mètre carré moyen atteint 393 € dans un centre commercial, 213 € dans les centres-villes urbains, 161 € à la campagne, 215 € à la mer ou à la montagne.

Et beaucoup de travail

L’activité tabac décroit lentement (83% en 2017) tout en restant prépondérante. La durée d’ouverture hebdomadaire est comprise entre 60 et 70 heures par semaine pour 36% des magasins (34% en 2017) et le nombre de jours ouverts augmente : 39% sont ouverts plus de 350 jours (34% en 2017). Cependant la part des points ouverts plus de 80 heures dans la semaine diminue de 19 à 15% en un an. Le taux de commission presse est compris entre 15.2% (jusqu’à 100.000 € de chiffre d’affaires) et 18.74% (plus de 300.000 € de chiffre d’affaires). Pas de quoi susciter des vocations.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This