Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand l’image manipule : construction de l’extrême droite en embuscade

26 septembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Quand l’image manipule : construction de l’extrême droite en embuscade

Quand l’image manipule : construction de l’extrême droite en embuscade

L’Observatoire du journalisme vous informe régulièrement des partis pris idéologiques qui transparaissent à longueur d’articles et d’émissions dans les médias de grand chemin. Un autre type de manipulation peut être exercé. Il n’a pas besoin de mots pour diffuser son message : la manipulation par l’image. Ces dernières semaines, Le Courrier international, le Frankfurter Allgemeine Woche et la série Alex Hugo se disputent âprement la palme de la manipulation par l’image. Prêts pour le vote ?

Alex Hugo : un homme armé en vaut deux

Le 11 sep­tem­bre, la série Alex Hugo est dif­fusée sur France 2. L’épisode du jour veut coller à l’actualité : on par­le migrants, tra­ver­sée clan­des­tine des Alpes et bébé en dan­ger pour la séquence lacry­male. L’épisode met en scène des mil­i­tants en tout point sem­blables à ceux qui ont organ­isé l’action « Defend europe » au col de l’échelle dans les Alpes. Si les mil­i­tants iden­ti­taires ont mené une action non vio­lente et spec­tac­u­laire, à l’image de celles organ­isées par l’O.N.G. Green­peace, qui n’hésite pas à s’introduire dans une cen­trale nucléaire, nos comé­di­ens de choc sont moins paci­fiques.

« Ils ont des fusils de chas­se et des drones », apprend-on à la 51e minute. Alors qu’Alex Hugo prend la défense d’une migrante qui fuit cer­taine­ment la dic­tature ital­i­enne, on décou­vre au détour d’une scène (52emn12) un mil­i­tant favor­able au respect des fron­tières inter­prété par un comé­di­en qui porte en ban­doulière rien de moins …qu’un fusil !

La com­mu­ni­ca­tion non ver­bale par l’image a une effi­cac­ité red­outable, les pub­lic­i­taires en abusent. Plus que de longs dis­cours, on retien­dra que les sim­ilis mil­i­tants iden­ti­taires sont des fac­tieux armés. Pour quoi faire ? Le doute nous étreint. Cette image choc restera gravée dans l’inconscient et les mémoires. Voir notre arti­cle com­plet sur cette série.

L’AfD : le fusil en embuscade

Deux jours plus tard, c’est Cour­ri­er inter­na­tion­al qui reprend une cou­ver­ture du jour­nal alle­mand le Frank­furter All­ge­meine Woche. Le jour­nal d’articles de la presse inter­na­tionale, de préférence de gauche, entend cou­vrir les très bons résul­tats du par­ti Alter­na­tiv für Deutsch­land (AfD) aux dernières élec­tions régionales début sep­tem­bre.

On peut ne pas partager les ori­en­ta­tions poli­tiques de ce par­ti, mais con­venir qu’il adhère pleine­ment au sys­tème démoc­ra­tique en se présen­tant aux dif­férentes élec­tions organ­isées en Alle­magne.

L’Allemagne qui selon Cour­ri­er inter­na­tion­al « se rad­i­calise », ce n’est pas celle d’Angela Merkel dont le gou­verne­ment a rad­i­cale­ment et sans aucun con­trôle ouvert les fron­tières à une immi­gra­tion de masse à par­tir de 2015. Non ceux qui se rad­i­calisent, ce sont ceux qui prô­nent le respect des fron­tières et ne souhait­ent pas devenir étrangers dans leur pro­pre pays. Non con­tents d’avoir ces opin­ions, la bête immonde sem­ble bouger encore : pour illus­tr­er les bons scores de l’AfD, un dessin représente une famille avec au milieu le père et mari arbo­rant… un fusil.

Que retenir de ce pas­sage d’une série et de cette car­i­ca­ture d’un électeur de l’AfD ?

Comme en poli­tique avec le front répub­li­cain visant à établir un cor­don san­i­taire entre le Rassem­ble­ment nation­al et les autres par­tis poli­tiques, ces représen­ta­tions nous dessi­nent en creux les enne­mis de la civil­i­sa­tion et de l’humanité. La preuve : ils sont armés, prêts à utilis­er leurs fusils pour défendre leur cause. Sans bruit ni grands dis­cours, l’image restera dans les mémoires. Peu importe sa fidél­ité à la réal­ité. Il importe avant tout de faire pass­er un mes­sage et de désign­er les bons et surtout les mau­vais, par sur­croit dan­gereux…

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision