Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Quand Le Monde milite pour le transgenre
Quand Le Monde milite pour le transgenre

11 août 2017

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Quand Le Monde milite pour le transgenre

Quand Le Monde milite pour le transgenre

Quand Le Monde milite pour le transgenre

[Red­if­fu­sions esti­vales 2017 – arti­cle pub­lié ini­tiale­ment le 19/01/2017]

Les médias dominants le répètent ad nauseam « il n’y a pas de théorie du genre » il n’ y a que des études « genrées » sur l’identité sexuelle innée ou acquise.

Il y a encore moins une idéolo­gie du genre ajoutent-ils mal­gré les ten­ta­tives d’introduction directes ou indi­rectes dans les pro­grammes offi­ciels ou par­al­lèles de l’Éducation nationale. Il arrive par­fois que cer­tains – par impru­dence ou en guise de test – se livrent à une « pro­pa­gande par l’image » comme Le Monde du week-end du samedi/dimanche 14–15 jan­vi­er 2017 (daté un jour plus tard).

Qu’y voit on ? Un reportage pho­tographique de mode, Chanel, Dior, Bom­pard, Lacoste, rien que de très clas­sique et très cher comme le veut la cible du sup­plé­ment du Monde du week-end qui est un média à visée pub­lic­i­taire pour les CSP+. Les mod­èles sont des enfants ; pourquoi pas, les CSP+ sont dis­posés à dépenser pour leurs chers petits. Beau­coup plus intéres­sant, le petit garçon (neuf/dix ans) est habil­lé en fille. « Veste et jupe en tweed fan­taisie, tee shirt en coton, Chanel ». Sur une autre pho­to le même garçon porte une espèce de haut plutôt informe avec une robe à bretelles plis­sée avec de petits oiseaux. C’est une image per­for­ma­tive : bobos qui lisez Le Monde, habillez vos garçons en filles, met­tez leur des jupes et des robes, dévir­ilisez les au max­i­mum, qu’il ne reste rien sinon la con­fu­sion des genres.

S’il y a une morale à ce reportage (ou une anti-morale comme vous voudrez) c’est que le libéral­isme économique des mar­ques pour rich­es va de pair avec le libéral­isme socié­tal qui vise à éradi­quer toute dif­férence. Ou plutôt le libéral­isme socié­tal sert de cau­tion artis­tique et idéologique au règne de ce qui doit compter sans partage, ce qui n’a ni orig­ine, ni âge, ni sexe, l’argent. Mer­ci au Monde de nous le mon­tr­er sans fard.

Voir aussi  Le Huffington Post à la conquête de l'Europe... et du Monde !

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.

Emmanuel Kessler

PORTRAIT — Né en 1963 à Paris, d’un père directeur de recherche au CNRS et d’une mère qui enseignait le judaïsme, Emmanuel Kessler a eu une for­ma­tion philosophique, avant de com­mencer à tra­vailler en 1986 pour la Gazette des Communes.

Patrick de Carolis

PORTRAIT — Dis­cret, fier de ses racines provençales, n’ayant jamais caché sa foi chré­ti­enne et réputé proche de la Droite (ten­dance chi­raqui­enne) mais au cen­tre des réseaux de pou­voir (Le Siè­cle), accusé de pla­giat et pro­mo­teur de la diver­sité à France Télévi­sions, Patrick de Car­o­lis est un OVNI médiatique.