Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand Canal+ s’intéresse à Eugénie Bastié

19 août 2016

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Quand Canal+ s’intéresse à Eugénie Bastié

Quand Canal+ s’intéresse à Eugénie Bastié

[Pre­mière dif­fu­sion le 21 avril 2016] Red­if­fu­sions esti­vales 2016

Dimanche 17 avril dans le « Supplément » de Canal+, un portrait était consacré à Eugénie Bastié, jeune journaliste en vue du Figaro qui vient de publier Adieu mademoiselle. La défaite des femmes aux éditions du Cerf.

Bien évidem­ment, ques­tion qual­i­fi­cat­ifs à la mode bobo, les équipes de Canal+ s’en sont don­nées à cœur joie, à com­mencer par le titre du sujet : « Eugénie Bastié, le nou­veau vis­age de la droite réac. » Dans le por­trait, la jeune femme, rédac­trice en chef de la revue Lim­ite, est présen­tée sous un jour très con­tes­tataire. Antilibérale, anti-avorte­ment, antifémin­iste, anti-mariage homo… les « anti » pleu­vent et le téléspec­ta­teur lamb­da est invité à y voir un signe de dérai­son, de refus grotesque du pro­grès.

Auteur d’un essai cri­tique sur le fémin­isme, Eugénie Bastié refuse d’être glis­sée dans une quel­conque case et affirme que le cli­vage droite-gauche est révolu. Pas de quoi empêch­er les jour­nal­istes de Canal de faire tout l’in­verse, en mon­trant même une sorte d’acharne­ment à démon­tr­er que celle-ci est proche des « milieux cathos ».

Pour preuve : elle ose émet­tre des cri­tiques sur la poli­tique publique en matière d’a­vorte­ment, con­sid­érant les 200 000 IVG annuelles comme des « homi­cides ». Tou­jours dans les bons coups, le site jeanmarcmorandini.com n’a d’ailleurs pas man­qué de relever les réac­tions des réseaux soci­aux à ce sujet, ne gar­dant évidem­ment que les plus dures, voire les plus insul­tantes…

Voilà désor­mais Eugénie Bastié passée au crible de Canal. Un bap­tême du feu à 24 ans qui annonce une car­rière sous les meilleurs augures.

La vidéo : canalplus.fr

Voir aussi

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).