Accueil | Actualités | Médias | Quand Canal+ s’intéresse à Eugénie Bastié
Pub­lié le 19 août 2016 | Éti­quettes : , ,

Quand Canal+ s’intéresse à Eugénie Bastié

[Première diffusion le 21 avril 2016] Rediffusions estivales 2016

Dimanche 17 avril dans le « Supplément » de Canal+, un portrait était consacré à Eugénie Bastié, jeune journaliste en vue du Figaro qui vient de publier Adieu mademoiselle. La défaite des femmes aux éditions du Cerf.

Bien évidemment, question qualificatifs à la mode bobo, les équipes de Canal+ s'en sont données à cœur joie, à commencer par le titre du sujet : « Eugénie Bastié, le nouveau visage de la droite réac. » Dans le portrait, la jeune femme, rédactrice en chef de la revue Limite, est présentée sous un jour très contestataire. Antilibérale, anti-avortement, antiféministe, anti-mariage homo... les « anti » pleuvent et le téléspectateur lambda est invité à y voir un signe de déraison, de refus grotesque du progrès.

Auteur d'un essai critique sur le féminisme, Eugénie Bastié refuse d'être glissée dans une quelconque case et affirme que le clivage droite-gauche est révolu. Pas de quoi empêcher les journalistes de Canal de faire tout l'inverse, en montrant même une sorte d'acharnement à démontrer que celle-ci est proche des « milieux cathos ».

Pour preuve : elle ose émettre des critiques sur la politique publique en matière d'avortement, considérant les 200 000 IVG annuelles comme des « homicides ». Toujours dans les bons coups, le site jeanmarcmorandini.com n'a d'ailleurs pas manqué de relever les réactions des réseaux sociaux à ce sujet, ne gardant évidemment que les plus dures, voire les plus insultantes...

Voilà désormais Eugénie Bastié passée au crible de Canal. Un baptême du feu à 24 ans qui annonce une carrière sous les meilleurs augures.

La vidéo : canalplus.fr

Voir aussi

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This