Accueil | Actualités | Médias | PPDA fait ses débuts sur Radio Classique
Pub­lié le 7 janvier 2014 | Éti­quettes : , , , , ,

PPDA fait ses débuts sur Radio Classique

Radio Classique tient son rendez-vous info du soir. Comme annoncé en novembre 2013, Patrick Poivre d’Arvor va rejoindre la station pour animer, entre 19h et 20h, une émission consacrée à l’information.

« Cela me plaît de créer à partir d'une page vierge. Tout au long de ma carrière j'ai créé des rendez-vous, le JT sur France 2, la tranche 19 heures-20 heures aux débuts de Canal+, le JT de TF1 juste après sa privatisation et le lancement de la chaîne d'info LCI », a déclaré PPDA. Et d’ajouter : « Entre 19 heures et 20 heures, beaucoup de nos auditeurs sont en voiture sur le chemin du retour. À cette heure-ci, ils avaient l'habitude d'avoir de la musique sur Radio Classique. Nous allons désormais leur offrir une tranche dans laquelle on traitera de l'information du jour mais loin du fracas des chaînes d'information. »

L’émission débutera avec un invité politique, une rubrique web (où, malgré les déclarations de PPDA, le sacro-saint « buzz » sera à l’honneur…), suivie d’une revue de presse internationale et d’une chronique économique en partenariat avec Les Échos. Viendra ensuite un débat entre chroniqueurs. Le lundi, Jean-Sébastien Ferjou (Atlantico) débattra avec François Kalfon du PS. Le mardi, Ghislaine Ottenheimer sera face à Juliette Méadel, l'ex-directrice de Terra Nova. Le mercredi Pierre Haski (Rue89) et Cécile Cornudet, grand reporter aux Échos, s’opposeront avant de laisser la place, le jeudi, à Eric Leser (Slate) et Michel Godet, le spécialiste de la prospective.

L’émission, qui a débuté ce lundi 6 novembre, devra mener une lutte féroce avec les tranches info de RTL, Europe 1 et France Inter.

Crédit photo : Okki via Wikimedia (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.