Accueil | Actualités | Médias | Politico Europe à l’équilibre cette année
Pub­lié le 24 août 2019 | Éti­quettes : , ,

Politico Europe à l’équilibre cette année

Lancée en 2015, la déclinaison européenne du site spécialisé d’information politico-économique Politico a réussi son pari. Elle devrait être à l’équilibre à la fin de l’année. Axée sur le fonctionnement au quotidien des institutions européennes, le travail des commissions et la mécanique complexe des institutions de l’UE à Bruxelles, Politico Europe a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 20.1 millions d’euros (+23%) dont plus de 16 en Belgique avec une perte de 900.000 € et devrait être « très largement » à l’équilibre en 2019.

Une co-entreprise américano germanique

Détenu par Politico et le groupe allemand Axel Springer, Politico Europe emploie 115 personnes dont 68 journalistes à Paris, Londres, Berlin et Bruxelles ; 20 ont quitté l’entreprise en 2018. Shéhérazade Semsar de Boisséson explique au Figaro (03/08) : « notre audience est de 2,1 millions de visiteurs uniques par mois. Ce qui nous intéresse c’est d’être lu par les bonnes personnes ». Le Figaro précise : « députés, commissaires, lobbyistes, entreprises, consultants, ONG… ». Les instituts ComRes et Burston Marsteller ont placé Politico en tête de l’influence sur les décideurs européens.

Le Parlement et les institutions européennes en première cible

Politico Europe cornaque aussi les députés nouvellement élus au Parlement : un « guide de survie » a été édité à leur intention, un soirée de bienvenue organisée à Strasbourg pour 250 d’entre eux, des cafés seront organisés en septembre ainsi qu’une grande campagne d’affichage à Bruxelles dans le quartier européen, le métro et les gares.

Une version papier est aussi tirée à 15.000 exemplaires et distribuée gratuitement au Parlement et à la Commission. Exemple intéressant de la réussite du papier – s’il est ciblé – elle est plébiscitée par les lobbys qui achètent des encarts publicitaires à prix d’or pour faire passer leurs messages aux décideurs. Publicité, séminaires et tables rondes représentent la moitié des revenus de Politico Europe. La filiale française ne s’occupe d’ailleurs que d’événementiel.

Cette dualité site-papier est aussi exploitée par Politico USA, la maison mère, dont le site, très influent, revendique 7 millions de visiteurs uniques par mois et la version papier est tirée à 40.000 exemplaires.

Politico Europe est porté par ses contenus spécifiques pour les professionnels, axés autour des thématiques de la politique agricole, la santé, l’énergie, le Brexit ou le high-tech – et la cybersécurité à la rentrée. « Entre 5000 et 120.000 € l’année » selon la directrice générale, l’abonnement moyen est à 11.000 € et le taux de réabonnement de 90%.

Ce prix de l’abonnement est augmenté de 55% en moyenne par l’outil Pro Intelligence – incontournable pourtant, car il permet de suivre en temps réel l’avancée des dossiers législatifs, pour l’instant à Bruxelles et bientôt dans les Parlements de France et d’Allemagne.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This