Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Politico Europe à l’équilibre cette année

24 août 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Politico Europe à l’équilibre cette année

Politico Europe à l’équilibre cette année

Lancée en 2015, la déclinaison européenne du site spécialisé d’information politico-économique Politico a réussi son pari. Elle devrait être à l’équilibre à la fin de l’année. Axée sur le fonctionnement au quotidien des institutions européennes, le travail des commissions et la mécanique complexe des institutions de l’UE à Bruxelles, Politico Europe a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 20.1 millions d’euros (+23%) dont plus de 16 en Belgique avec une perte de 900.000 € et devrait être « très largement » à l’équilibre en 2019.

Une co-entreprise américano germanique

Détenu par Politi­co et le groupe alle­mand Axel Springer, Politi­co Europe emploie 115 per­son­nes dont 68 jour­nal­istes à Paris, Lon­dres, Berlin et Brux­elles ; 20 ont quit­té l’entreprise en 2018. Shéhérazade Sem­sar de Bois­sé­son explique au Figaro (03/08) : « notre audi­ence est de 2,1 mil­lions de vis­i­teurs uniques par mois. Ce qui nous intéresse c’est d’être lu par les bonnes per­son­nes ». Le Figaro pré­cise : « députés, com­mis­saires, lob­by­istes, entre­pris­es, con­sul­tants, ONG… ». Les insti­tuts Com­Res et Burston Marsteller ont placé Politi­co en tête de l’influence sur les décideurs européens.

Le Parlement et les institutions européennes en première cible

Politi­co Europe cor­naque aus­si les députés nou­velle­ment élus au Par­lement : un « guide de survie » a été édité à leur inten­tion, un soirée de bien­v­enue organ­isée à Stras­bourg pour 250 d’entre eux, des cafés seront organ­isés en sep­tem­bre ain­si qu’une grande cam­pagne d’affichage à Brux­elles dans le quarti­er européen, le métro et les gares.

Une ver­sion papi­er est aus­si tirée à 15.000 exem­plaires et dis­tribuée gra­tu­ite­ment au Par­lement et à la Com­mis­sion. Exem­ple intéres­sant de la réus­site du papi­er – s’il est ciblé – elle est plébisc­itée par les lob­bys qui achè­tent des encar­ts pub­lic­i­taires à prix d’or pour faire pass­er leurs mes­sages aux décideurs. Pub­lic­ité, sémi­naires et tables ron­des représen­tent la moitié des revenus de Politi­co Europe. La fil­iale française ne s’occupe d’ailleurs que d’événementiel.

Cette dual­ité site-papi­er est aus­si exploitée par Politi­co USA, la mai­son mère, dont le site, très influ­ent, revendique 7 mil­lions de vis­i­teurs uniques par mois et la ver­sion papi­er est tirée à 40.000 exem­plaires.

Politi­co Europe est porté par ses con­tenus spé­ci­fiques pour les pro­fes­sion­nels, axés autour des thé­ma­tiques de la poli­tique agri­cole, la san­té, l’énergie, le Brex­it ou le high-tech – et la cyber­sécu­rité à la ren­trée. « Entre 5000 et 120.000 € l’année » selon la direc­trice générale, l’abonnement moyen est à 11.000 € et le taux de réabon­nement de 90%.

Ce prix de l’abonnement est aug­men­té de 55% en moyenne par l’outil Pro Intel­li­gence – incon­tourn­able pour­tant, car il per­met de suiv­re en temps réel l’avancée des dossiers lég­is­lat­ifs, pour l’instant à Brux­elles et bien­tôt dans les Par­lements de France et d’Allemagne.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision