Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Pluralisme et indépendance de la presse : une étude pour comparer les pays européens

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

1 mai 2024

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Pluralisme et indépendance de la presse : une étude pour comparer les pays européens

Pluralisme et indépendance de la presse : une étude pour comparer les pays européens

Temps de lecture : 3 minutes

Menée par KPMG Global Strategy Group et KPMG Avocats, une étude sur la liberté, l’indépendance journalistique et le pluralisme de la presse en Europe a révélé en mars 2024 ses conclusions. L’occasion de distinguer les critères de pluralisme de plusieurs États européens.

C’est sous la men­ace de la « dés­in­for­ma­tion, [des] « fake news », [comme des] soupçons d’intérêts par­ti­sans » que la ques­tion du plu­ral­isme et de l’indépendance de la presse, cet « instru­ment his­torique de la démoc­ra­tie » évolue en Europe. Si la pro­por­tion de pop­u­la­tion ayant con­fi­ance en la presse écrite a aug­men­té depuis 2019 (elle atteignait les 49 % en 2022), la défi­ance sem­ble s’imposer quand il est ques­tion de jour­nal­isme en France. C’est dans cette per­spec­tive qu’une étude, menée par KPMG Glob­al Strat­e­gy Group et KPMG Avo­cats pour le compte de l’Alliance de la Presse d’Information Générale (APIG) a ten­té d’analyser la lib­erté jour­nal­is­tique et le plu­ral­isme de la presse en Europe.

La France : un modèle exemplaire ?

À en croire cette étude, la France béné­ficierait d’un cadre juridique favor­able à la lib­erté et l’indépendance de la presse. Les lois du 29 juil­let 1881 et de 1986, per­me­t­tant l’introduction de dif­férents instru­ments de con­trôle quant aux con­cen­tra­tions de la presse, par­ticiperaient à cet envi­ron­nement pro­tecteur. Les rap­por­teurs de cette étude ne sem­blent donc pas néces­saire­ment alar­més des inter­pré­ta­tions extrême­ment libérales de la loi de 1986, dont la dernière man­i­fes­ta­tion encour­age le fichage poli­tique de per­son­nal­ités invités sur les plateaux de télévi­sion… L’étude souligne aus­si le car­ac­tère vertueux de la France, dont « l’indépendance et la fia­bil­ité de l’information [seraient assurées] grâce notam­ment à des organes d’auto-régulation, des accords et chartes déon­tologiques ». Un con­stat que pour­rait pour­tant con­tredire le mode de nom­i­na­tion d’une autorité « indépen­dante » comme l’ARCOM, dont le prési­dent est nom­mé directe­ment par le prési­dent de la République… Quant aux chartes de la pro­fes­sion, il sem­ble très dou­teux qu’elles aient pu être util­isées de manière con­traig­nante, notam­ment sur les sujets de la con­fu­sion entre jour­nal­isme et com­mu­ni­ca­tion ou de la con­fu­sion entre le rôle de jour­nal­iste avec celui de juge ou de polici­er

Les aides à la presse comme modèle d’indépendance…

Si elle peine à recon­naître que tout n’est pas par­fait en France, l’étude assure surtout que les pays européens voisins font beau­coup moins bien. La pro­tec­tion juridique comme économique seraient ain­si beau­coup plus assurées en France que chez ses voisins. En Alle­magne par exem­ple, il n’existe pas de sys­tème fédéral d’aides directes à la presse.  En cause ? La peur des médias alle­mands de recevoir des fonds du gou­verne­ment qui entacheraient leur crédi­bil­ité… On ne fera pas tant de scrupules chez nous, où les aides directes dis­tribuées à la presse en 2022 ont atteint les 110,4 mil­lions d’euros…

Dans les pays voisins, comme en Alle­magne ou en Ital­ie, sem­ble toute­fois se dessin­er un point com­mun : l’interdiction de la cen­sure. Garantie en Alle­magne par l’article 5 de la Loi Fon­da­men­tale et par l’article 21 de la Con­sti­tu­tion ital­i­enne (1948), la cen­sure est-elle aus­si expressé­ment inter­dite en France ? Cer­tains médias qui en ont été vic­times pour­raient affirmer le con­traire… Et pour ceux qui en doutent encore, l’Union européenne les con­va­in­cra sans doute bien­tôt. Avec le pro­jet de règle­ment Euro­pean Media Free­dom Act, adop­tée à Brux­elles en mars 2024, la cen­sure des plate­formes comme l’indépendance des jour­nal­istes pour­raient en pren­dre un coup. L’occasion pour l’APIG et KPMG de pro­duire un nou­veau rapport ?

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés