Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Patrick Cohen fait taire la voix du peuple

31 mai 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Patrick Cohen fait taire la voix du peuple

Patrick Cohen fait taire la voix du peuple

31 mai 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Vox populi, vox Dei ? Pas pour Patrick Cohen en tout cas. Alors qu’il animait une matinale délocalisée le 29 mai à l’hôpital Georges Pompidou, avec pour invité Martin Hirsch, il n’a pas hésité à faire taire les nombreux employés de l’hôpital qui huaient le directeur général de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Entre le peuple et ses dirigeants, le journaliste n’a pas mis longtemps à choisir.

Il est 8h20 ce 29 mai lorsque Mar­tin Hirsch, directeur de l’AP-HP (75 000 agents, 7 mil­lions de patients par an en région parisi­enne, Oise et Var), est inter­rogé en direct dans les locaux de l’Hôpi­tal Pom­pi­dou. Alors qu’il débite un dis­cours ras­sur­ant à l’an­tenne, son per­son­nel révolté pour divers­es raisons bien plus pro­fondes que le seul sujet de l’or­gan­i­sa­tion du temps du tra­vail (rythmes de tra­vail épuisant, moyens en baisse, réor­gan­i­sa­tions de ser­vice bâclées…) le chahute à l’an­tenne. La voix du peu­ple envahit l’e­space sonore, cou­vrant le patron de l’AP-HP qui con­tin­ue à dis­courir, presque décon­nec­té : “celles et ceux dont on entend les clameurs aujour­d’hui et moi, nous avons vrai­ment le même souci”.

Que fait Patrick Cohen ? N’é­coutant que son courage… il fait taire les man­i­fes­tants en leur rap­pelant qu’un respon­s­able syn­di­cal CGT pour­ra venir s’exprimer à l’an­tenne. À quoi sert la clameur en effet si un dis­cours à la radio est autorisé ? L’acte, haute­ment sym­bol­ique, a fait réa­gir Antoine Per­raud sur son blog hébergé par Medi­a­part : “le jour­nal­isme retrou­ve alors le piège et les ornières qui lui font per­dre, un peu plus chaque jour, sa créance dans l’esprit pub­lic : appa­raître en sup­plétif du pou­voir. Des pou­voirs. De tout pou­voir. Du pre­mier pou­voir à pass­er par là…”

De lui-même, Patrick Cohen (qui a récem­ment découpé sa carte de presse par sol­i­dar­ité avec une autre star de la mati­nale Pas­cale Clark) place France Inter dans la fil­i­a­tion de l’ORTF, selon le blogueur : “Patrick Cohen, vic­time d’un dis­posi­tif conçu pour dévoil­er autrui mais révélant brusque­ment soi-même, fait taire ce qui sur­git, réprime l’émeute. De sa pro­pre ini­tia­tive, il agit telles les autorités qui inter­dirent tout direct, au Quarti­er latin, au plus fort de Mai-68 : la radiod­if­fu­sion française n’est pas là pour aiman­ter mais pour chlo­ro­former”. Une réal­ité autrement plus triste, sinon désas­treuse, que la grève du ser­vice pub­lic de Radio France, menée par des jour­nal­istes priv­ilégiés alors que les castes les plus défa­vorisées, CDD et autres « bouche-trous » con­tin­u­ent à être tail­l­ables et corvéables à mer­ci.

Crédit pho­to : cap­ture d’écran vidéo France Inter

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés