Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Paris Match a‑t-il modifié les propos de Bayrou ?
Publié le 

6 septembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Paris Match a‑t-il modifié les propos de Bayrou ?

Paris Match a‑t-il modifié les propos de Bayrou ?

Dans son édition hebdomadaire, Paris Match publie un entretien avec François Bayrou dans lequel il fait dire au président du Modem qu’il ne « dirait pas non à Matignon ».

Lorsque le jour­nal­iste lui demande s’il accepterait le poste de Pre­mier min­istre en cas de propo­si­tion de François Hol­lande, Bay­rou répond (ou aurait répon­du) : « Je vois bien ce qu’on pour­rait faire pour ren­dre le moral aux Français et pour recon­stru­ire ce pays fort malade. Mais vous me posez une ques­tion qui n’est pas d’actualité. »

Or, comme François Bay­rou l’ex­plique sur sa page Face­book dans une « mise au point », celui-ci n’au­rait jamais tenu ces pro­pos. Cap­ture d’écran de l’en­tre­tien brut orig­i­nal à la clé, il explique que « ni le texte, ni à plus forte rai­son le titre, ne ren­dent compte de ma volon­té et de ma pen­sée. Je n’ai pas approu­vé, ni validé, le texte de cette inter­view, au con­traire ».

Il ajoute : « La réponse sur une hypothé­tique nom­i­na­tion à Matignon en cas de cohab­i­ta­tion, écrite pour don­ner l’impression d’un acqui­esce­ment, con­tred­it formelle­ment ma pen­sée et la sim­ple évi­dence ; quant à celle sur les élec­tions internes à l’UDI, elle est tout sim­ple­ment déplacée. »

Sur les images pub­liées en pièces jointes, on peut con­stater que la réponse de Bay­rou à la ques­tion « Si François Hol­lande vous le pro­po­sait, accepteriez-vous d’être Pre­mier min­istre ? » est toute dif­férente. « Il n’y a aucune hypothèse de cet ordre. Je mets toutes mes forces à con­cevoir et pro­pos­er un pro­jet de recon­struc­tion pour notre pays. Et j’applique cette vision à la base, con­crète­ment, dans ma ville de Pau. Un tel pro­jet exige une forte adhé­sion, des rassem­ble­ments larges, une démarche non sec­taire. Le jour vien­dra où cette néces­sité s’imposera pour le pays tout entier. Les recon­struc­teurs devront se rassem­bler pour agir », peut-on lire en guise de réponse.

« Cette inter­view, j’en ai con­science, n’était pas le plus sen­sa­tion­nel sujet du jour dans cette édi­tion du mag­a­zine… Mais qu’au moins ceux qui s’intéressent à la cohérence des déc­la­ra­tions sachent ce qu’il en est. J’ai bien com­pris que je n’étais pas le pre­mier respon­s­able poli­tique piégé de cette manière, à qui l’on fait dire par écrit ce qui n’est ni dans sa pen­sée ni dans ses inten­tions. C’est une petite chose, mais con­sid­érons que c’est une leçon », con­clut le prési­dent du Modem.

Crédit pho­to : fvz via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision