Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Ouest-France a perdu plus de 68 000 lecteurs en 10 ans

21 juillet 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Ouest-France a perdu plus de 68 000 lecteurs en 10 ans

Ouest-France a perdu plus de 68 000 lecteurs en 10 ans

Temps de lecture : 2 minutes

Selon les derniers chiffres de l’OJD, relayés par Breizh-Info, Ouest-France a perdu près de 70 000 lecteurs en l’espace de 10 ans.

En effet, en 2005, la dif­fu­sion totale du « pre­mier quo­ti­di­en de France » atteignait 781 033 exem­plaires par jour. En 2015, dix ans plus tard, elle n’é­tait plus qu’à 712 500 ex/jour, soit une perte de 68 533 lecteurs. Une chute qui s’est accélérée en 2013 puis en 2014.

« La télévi­sion et inter­net ont bien enten­du con­tribué à affaib­lir la dif­fu­sion d’Ouest-France. Mais cela n’explique pas tout. À coup sûr, un con­tenu fade, inodore, sans saveur ne peut pas ent­hou­si­as­mer les nou­velles généra­tions de lecteurs », analyse Breizh-Info. Certes, ce choix de « neu­tral­ité » exagérée (mais pas dépourvue d’idéolo­gie) per­met de ménag­er les élus tout en pro­tégeant ses arrières. Mais cela se fait au prix d’une chute douloureuse.

Con­cer­nant le sup­plé­ment du dimanche, Dimanche Ouest-France, celui-ci a pro­gressé jusqu’en 2012 avant de déclin­er d’an­née et année. En 2013, sa dif­fu­sion était de 366 526 exem­plaires par jour (- 4 577), en 2014 de 363 372 ex/jour (-3 154), et en 2015 de 364 028 ex/jour (-656).

Heureuse­ment pour le quo­ti­di­en du Grand Ouest, les faits divers, bien que peu appro­fondis, et la cou­ver­ture locale per­me­t­tent encore de main­tenir le navire à flots. Mais pour com­bi­en de temps ?