Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Numérique / papier : le match ne fait que commencer

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

7 mars 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Numérique / papier : le match ne fait que commencer

Numérique / papier : le match ne fait que commencer

Temps de lecture : 2 minutes

« Que représentent aujourd’hui [les] ventes de journaux en ligne ? Peuvent-ils compenser les exemplaires perdus chaque année sur le papier ? » Ce sont les deux questions auxquelles le journaliste Erwann Gaucher répond, chiffres à l’appui, sur son site internet.

La réponse est claire : les jour­naux numériques se vendent mieux, mais ne représen­tent encore qu’un faible pour­cent­age du tirage global.

Ain­si, en 2012, les abon­nements numériques ont dou­blé pour Libéra­tion et Le Figaro. Pour le pre­mier, « la hausse du numérique com­pense qua­si­ment la baisse du papi­er ». Mieux, Le Figaro est « l’un des seuls quo­ti­di­ens nationaux à ter­min­er l’an­née 2012 dans le vert », grâce à la pro­gres­sion des ventes numériques. Celles-ci sont cepen­dant min­imes, puisqu’elles ne représen­tent que 2,2% des ventes glob­ales, pour 7,2% pour Libéra­tion et 8,2% pour Le Monde. Même con­stat pour Les Échos, La Croix, et L’Équipe. Le ParisienAujour­d’hui en France et L’Hu­man­ité ont, en revanche, raté leur virage numérique, avec seule­ment 4 exem­plaires numériques ven­dus par jour, pour le quo­ti­di­en communiste !

Pour Erwann Gauch­er, la cause est enten­due. En 2013, « la plu­part des quo­ti­di­ens nationaux devraient assez net­te­ment com­penser grâce au numérique les pertes de ventes du papi­er ».

Source : erwanngaucher.com

Vidéos à la une