Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Naufrage des migrants : quand la géographie est malmenée

1 mai 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Naufrage des migrants : quand la géographie est malmenée

Naufrage des migrants : quand la géographie est malmenée

Qui n’a pas entendu parler du dernier naufrage de clandestins en Méditerranée ? 400 morts, dans le canal de Sicile, soit aux portes de l’Europe ? Faux, révèle le site italien Voxnews.

En Ital­ie comme en France, tous les médias ont pour­tant situé cet événe­ment trag­ique « dans le canal de Sicile ». « Le décompte macabre des morts dans le canal de Sicile se pour­suit », titre ain­si Le Monde. « Naufrage meur­tri­er dans le Canal de Sicile », titrent Les Échos. Quant au Figaro, le quo­ti­di­en avance avec assur­ance que le naufrage a eu lieu « en plein milieu du canal de Sicile ».

Cepen­dant, comme le note Voxnews, une sim­ple carte suf­fit à con­stater que la tragédie a en réal­ité eu lieu à 60 milles nau­tiques de la Libye, soit au large de ses côtes, et à seule­ment 100 milles de la Tunisie, qui n’a pour­tant pas levé le petit doigt.

Quant au canal de Sicile, il se situe à 250 milles nau­tiques du lieu du naufrage, soit une erreur de près de 500 kilo­mètres… De quoi situer, par exem­ple, le Mont Blanc en plein Paris !

Igno­rance des jour­nal­istes (qui, la plu­part du temps, se con­tentent de repren­dre les dépêch­es AFP) ou réelle volon­té de cul­pa­bilis­er les Européens ? Car si le titre avait été « Naufrage au large des côtes libyennes », l’im­pact aurait sans doute été tout autre, d’au­tant que les médias se sont empressés, dans le même temps, de crier à « l’Eu­rope dému­nie » « som­mée d’a­gir » ou encore « au pied du mur »…

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.