Accueil | Actualités | Médias | Naufrage des migrants : quand la géographie est malmenée
Pub­lié le 1 mai 2015 | Éti­quettes : ,

Naufrage des migrants : quand la géographie est malmenée

Qui n'a pas entendu parler du dernier naufrage de clandestins en Méditerranée ? 400 morts, dans le canal de Sicile, soit aux portes de l'Europe ? Faux, révèle le site italien Voxnews.

En Italie comme en France, tous les médias ont pourtant situé cet événement tragique « dans le canal de Sicile ». « Le décompte macabre des morts dans le canal de Sicile se poursuit », titre ainsi Le Monde. « Naufrage meurtrier dans le Canal de Sicile », titrent Les Échos. Quant au Figaro, le quotidien avance avec assurance que le naufrage a eu lieu « en plein milieu du canal de Sicile ».

Cependant, comme le note Voxnews, une simple carte suffit à constater que la tragédie a en réalité eu lieu à 60 milles nautiques de la Libye, soit au large de ses côtes, et à seulement 100 milles de la Tunisie, qui n'a pourtant pas levé le petit doigt.

Quant au canal de Sicile, il se situe à 250 milles nautiques du lieu du naufrage, soit une erreur de près de 500 kilomètres... De quoi situer, par exemple, le Mont Blanc en plein Paris !

Ignorance des journalistes (qui, la plupart du temps, se contentent de reprendre les dépêches AFP) ou réelle volonté de culpabiliser les Européens ? Car si le titre avait été « Naufrage au large des côtes libyennes », l'impact aurait sans doute été tout autre, d'autant que les médias se sont empressés, dans le même temps, de crier à « l'Europe démunie » « sommée d'agir » ou encore « au pied du mur »...

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux