Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Mourad Hamyd, victime collatérale de l’emballement médiatique

14 janvier 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Mourad Hamyd, victime collatérale de l’emballement médiatique

Mourad Hamyd, victime collatérale de l’emballement médiatique

Comment peut-on assister tranquillement à ses cours, un mercredi matin ordinaire, et se retrouver le soir venu la cible d’une chasse à l’homme nationale ? Mourad Hamyd, 18 ans, en a fait la triste expérience.

Tout com­mence lorsque le « jour­nal­iste indépen­dant » Jean-Paul Ney pub­lie, sur son compte Twit­ter, un avis de recherche présen­té comme offi­ciel. On y trou­ve les trois matricules des « enfants de putain » (sic), autrement dit les noms et prénoms de Chérif et Saïd Kouachi ain­si que ceux de Mourad Hamyd et de ses par­ents. Aus­sitôt les réseaux soci­aux s’en­flam­ment et de nom­breux comptes Twit­ter et Face­book relaient une infor­ma­tion qui appa­raît comme véridique.

Plus tard, Pierre Mar­tinet poste à son tour le doc­u­ment sur Face­book. Il sera partagé plus de 6 000 fois. « Si un doc­u­ment pareil est dans le domaine pub­lic, c’est parce qu’il a été autorisé », se jus­ti­fie l’au­teur, joint par StreeP­ress. L’in­for­ma­tion arrive jusqu’au site pro-israélien JSS News qui reprend, sans se souci­er de la pré­somp­tion d’in­no­cence, les « faits » apportés par Mar­tinet. « Ce soir, l’horreur porte ces trois noms ! », clame-t-il.

S’en suiv­ra des appels au meurtre dif­fusés tou­jours sur les réseaux soci­aux à l’en­con­tre des trois sus­pects… dont Mourad. Sauf qu’au moment de la fusil­lade, à 11h30, Mourad était… en cours dans son lycée de Charleville-Méz­ières ! Ce sont ses amis qui ont décou­vert, le soir venu, que son nom cir­cu­lait sur la toile. « C’est com­plète­ment fou ! Com­ment il aurait pu descen­dre à Paris, com­met­tre un atten­tat à 11h30 et revenir dans l’heure au lycée, à Charleville-Méz­ières ! », témoigne l’un d’en­tre eux.

La sit­u­a­tion devient de plus en plus inten­able lorsque des médias pro­fes­sion­nels se met­tent à relay­er ces rumeurs. i>Télé va même, par la voix de l’un de ses « experts », jusqu’à affirmer que Mourad aurait fuit sur un scoot­er T‑Max, « comme Mer­ah », après la fusil­lade.

Joint par ses cama­rades, Mourad est effon­dré et en panique. Avec son père, il se rend au com­mis­sari­at de sa ville où il sera main­tenu en garde à vue une heure, puis libéré. Libéré mais loin d’être hors de dan­ger. On se sou­vient qu’au moment des atten­tats de Boston, un étu­di­ant qu’on avait cru recon­naître sur une pho­to (à tort), s’é­tait sui­cidé.

Et si Le Monde affirme que Mourad Hamyd est le beau-frère de l’un des frères Kouachi, présen­té comme un « musul­man pieux » par ses amis, cela n’en fait pas pour autant un sus­pect à abat­tre sur la base d’un doc­u­ment dou­teux sor­ti d’on ne sait où.

De quoi s’in­ter­roger sérieuse­ment sur le pou­voir de nui­sance de la rumeur, décu­plé par les réseaux soci­aux, mais aus­si (et surtout) sur les dan­gers de l’in­for­ma­tion en con­tinu qui oblige chaque chaîne à meubler, par­fois au détri­ment de la vérité, pour ne pas perde son audi­toire volatile.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.