Accueil | Actualités | Médias | Motion de défiance votée au Courrier International
Pub­lié le 30 décembre 2013 | Éti­quettes : ,

Motion de défiance votée au Courrier International

Confrontés à un plan de licenciement, les salariés du Courrier International ont décidé, le 19 décembre dernier, de voter une motion de défiance à l'encontre du directeur du journal Antoine Laporte ainsi que du directeur de la rédaction Éric Chol.

Au sein d'un communiqué, les salariés annoncent qu'ils « s’opposent à la seule logique de la rentabilité à court terme » et dénoncent des décisions qui ne mènent pas « sur la bonne voie ». Une grève avait déjà eu lieu à la mi-octobre suite à la cure d'amaigrissement imposée par le groupe Le Monde, qui détient l'hebdomadaire. Grâce à des négociations tendues, les syndicats avaient sauvés 6 postes. Restent les 20 CDI et 27 pigistes qui disparaîtront à la suite de ce plan.

Pour se justifier, la direction s'appuie sur l'arrêt des subventions européennes au site Presseurop, édité par Courrier International, ainsi que sur la baisse des ventes au numéro (de - 17 %) et celle des recettes publicitaires. Enfin, symbole évocateur du malaise, les arrêts maladie à la rédaction ont bondi de 67% depuis 2011 selon des chiffres publiés par le CHSCT de Courrier International

Téléchargez notre infographie du groupe Le Monde

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux