Accueil | Actualités | Médias | Motion de défiance votée au Courrier International
Pub­lié le 30 décembre 2013 | Éti­quettes : ,

Motion de défiance votée au Courrier International

Confrontés à un plan de licenciement, les salariés du Courrier International ont décidé, le 19 décembre dernier, de voter une motion de défiance à l'encontre du directeur du journal Antoine Laporte ainsi que du directeur de la rédaction Éric Chol.

Au sein d'un communiqué, les salariés annoncent qu'ils « s’opposent à la seule logique de la rentabilité à court terme » et dénoncent des décisions qui ne mènent pas « sur la bonne voie ». Une grève avait déjà eu lieu à la mi-octobre suite à la cure d'amaigrissement imposée par le groupe Le Monde, qui détient l'hebdomadaire. Grâce à des négociations tendues, les syndicats avaient sauvés 6 postes. Restent les 20 CDI et 27 pigistes qui disparaîtront à la suite de ce plan.

Pour se justifier, la direction s'appuie sur l'arrêt des subventions européennes au site Presseurop, édité par Courrier International, ainsi que sur la baisse des ventes au numéro (de - 17 %) et celle des recettes publicitaires. Enfin, symbole évocateur du malaise, les arrêts maladie à la rédaction ont bondi de 67% depuis 2011 selon des chiffres publiés par le CHSCT de Courrier International

Téléchargez notre infographie du groupe Le Monde

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This