Accueil | Actualités | Médias | Motion de défiance au Courrier de l’Ouest
Pub­lié le 28 février 2014 | Éti­quettes : ,

Motion de défiance au Courrier de l’Ouest

Les motions de défiance sont, semble-t-il, devenues monnaie courante dans la presse écrite.

Ainsi, après les déboires de Libération et les tensions au Parisien-Aujourd'hui en France, c'est au tour de la rédaction du Courrier de l'Ouest de mettre en garde sa direction. Une motion de défiance signée par 78,5 % de la rédaction a été présentée mardi soir à la rédaction, apprend-t-on dans un communiqué du syndicat de journalistes SNJ. Celle-ci a été signée par les 79 journalistes de la rédaction, hors encadrement.

« Des représentants du personnel du Courrier de l'Ouest ont déposé une motion de défiance à la direction du journal, représentée ce mardi soir par Matthieu Fuchs, Jean-Paul Brunel et François Greffier », a indiqué le syndicat, précisant que « la direction n'a pas pris la mesure du texte (...) et a campé sur ses positions, réaffirmant ses choix en termes de moyens humains, de management et de ligne rédactionnelle ».

Pire : « la direction a confirmé le non-remplacement des journalistes partant à la retraite (15 dans les 3 à 4 ans) et justifié ses orientations actuelles. Au bout de deux heures et demie, la réunion s'est terminée sans aucune avancée. Les représentants du personnel ont quitté la salle. » Les journalistes réclamaient, entre autres, une remise en question des « orientations actuelles » données au journal par la direction, « tant en termes de moyens engagés, de management que de ligne rédactionnelle ».

« À ce stade, les journalistes en viennent à s'interroger également sur la contribution de notre titre au groupe SIPA (maison mère de Ouest-France, NDLR). Et l'avenir que celui-ci réserve au Courrier de l'Ouest », explique la motion.

Contactée par l'AFP le jour-même, la direction du quotidien régional n'a pas souhaité faire de commentaires.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux