Le Monde : les piges augmentent et sont alignées sur le papier

Télécharger en PDF

C’est le cadeau de bienvenue de Marguerite Moleux, arrivée fin juin comme nouvelle secrétaire générale du groupe Le Monde : les pigistes voient leurs rémunérations améliorées et alignées sur le papier, ce qui constitue deux de leurs revendications anciennes.

Marguerite Moleux a travaillé en 2011 comme chargée de mission aux ressources humaines chez Danone, sous les ordres de l’actuelle ministre du Travail (plutôt du chômage) Muriel Pénicaud. Après un passage au cabinet de François Rebsamen, autre ministre du Travail sous Hollande, elle avait intégré en mai 2016 le cabinet de conseil en gestion Insigniam, basé à Londres, et participé aux réunions du groupe de travail « emploi » dans l’équipe de campagne de Macron.

Son arrivée au Monde a « permis de débloquer la situation » autour des revendications salariales des pigistes, signale un communiqué du SNJ, qui « se félicite de ce résultat positif ». Il y a de quoi : non seulement les piges web sont alignées sur celles du print (papier), au tarif notablement supérieur, mais surtout « deux augmentations (au 1er janvier 2018 et au 1er juillet 2019) [auront lieu] afin d’aligner ce montant sur celui de la pige pratiquée au magazine M, soit 80 € le feuillet ».

Les journalistes pigistes postés sont eux aussi choyés avec une réévaluation à la hausse de leurs barèmes : « 120 € sans expérience, 140 € après un an d’expérience, 160 € après deux ans » et une indemnité de transports négociable à partir de juin 2018. Reste à voir maintenant si les journalistes du Monde oseront mordre la main qui les nourrit…