Accueil | Actualités | Médias | Médias : L’Express voit de l’homophobie partout
Pub­lié le 22 avril 2013 | Éti­quettes :

Médias : L’Express voit de l’homophobie partout

Cette semaine, plusieurs actes ont été à déplorer en marge des manifestations contre le « mariage pour tous ».

Un bar gay vandalisé à Lille, des journalistes agressés à Paris et deux députés menacés ont suffit à L’Express pour y voir trois agressions « homophobes ». Si la première revêt bien un caractère homophobe, le bar ciblé étant gay, les deux autres n’ont rien à voir avec de l’homophobie et entrent dans le cadre de la contestation d’un projet de loi qui ne prend pas en compte l’avis de la rue.

Sur le site du magazine L’Express, on peut lire depuis mercredi 18 avril un article intitulé : « Trois agressions anti-mariage gay en 24 heures. » Cependant, lorsqu’on observe l’URL de ce même papier, on s’aperçoit qu’il était originalement titré : « Trois agressions homophobes en 24 heures. »

Homophobie, anti-mariage gay : le rapprochement est fait et semble, aux yeux de L’Express, tout naturel.

Médias : L’Express voit de l’homophobie partout

Médias : L’Express voit de l’homophobie partout

Dessin : © Milady de Winter pour l'Ojim

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This