Accueil | Actualités | Médias | Le Vendée Globe passe avant le mariage pour tous
Pub­lié le 31 janvier 2013 | Éti­quettes : ,

Le Vendée Globe passe avant le mariage pour tous

Alors que BFM TV avait accordé une grande couverture à la Manif’ pour tous du dimanche 13 janvier en opposition au mariage homosexuel, il n’en a pas été de même concernant celle organisée par les défenseurs du projet de loi socialiste ce dimanche, ce qui a suscité de vives réactions.

Devant les critiques liées à la « couverture abusive » de la Manif’ pour tous, BFM TV avait promis de réaliser le « même travail » pour la manifestation pro-mariage gay du 27 janvier. Pourtant, arrivée du Vendée Globe oblige, la chaîne d’information en continu a privilégié ce dimanche la retransmission intégrale du direct de l’événement sportif. L’antenne a ensuite basculé vers la manifestation, mais après 17h. Indignations dans les rangs des défenseurs du projet de loi. Twitter s’agite, et un député PS, Sébastien Pietrasanta, a même déclaré sur le site de microblogging vouloir saisir le CSA dans le but de demander des explications !

Hervé Béroud, directeur de la rédaction de BFMTV, a tenu à s’expliquer dans un entretien accordé à Pure Médias. « On s'est retrouvé confronté à la pire des situations. (…) Face à ça, il a donc fallu faire un choix, avec regret. Il m'a semblé que l'arrivée, en direct, de la plus grande course de voile du monde, avec un record à la clé et des images toujours impressionnantes, méritait notre préférence », a-t-il estimé. Et de poursuivre : « C'est un choix que j'assume ! Et je constate, même si cela n'a pas guidé notre décision, que les autres chaines d'info ont fait le même choix éditorial que nous... » M. Béroud a également assuré qu’il ne s’agissait « évidemment pas (d’)un choix politique » et qu’il avait mis en place le « même dispositif » que lors de la Manif’ pour tous du 13 janvier. « BFMTV a fait son travail », conclut-il.

Du côté d’ I-Télé, même son de cloche. Car la concurrente de BFM TV a fait de même en couvrant prioritairement le Vendée Globe avant de se rattraper après 17h. « Quand le Vendée Globe arrive, quelle que soit l'autre actualité, elle risque d'être pénalisée », a estimé la directrice d'I-Télé, Céline Pigalle, dans un entretien au site @rrêt sur Images. Mais contrairement au directeur de la rédaction de BFM TV, qui a assuré que les deux manifestations méritaient la même couverture, celle-ci a fourni une explication différente : « Les deux manifs ne sont pas équivalentes. Le mouvement de la société va dans le sens du mariage pour tous, la manif d'hier était moins un moment de rupture que celle organisée par Frigide Barjot. Ce qui s'est passé il y a 15 jours, c'était un puissant moment de rupture, on a vu des gens dans la rue qu'on ne voit jamais défiler d'habitude. Par ailleurs la manif qui s'est déroulée hier était moins importante en nombre. »

Une analyse plus proche de la réalité mais que ne semblent pas vouloir comprendre les défenseurs du « mariage pour tous ». Il faut dire que ces derniers semblent à présent vouloir jouer sur tous les tableaux : être dans « le sens de l’histoire » tout en étant victimes d’un traitement médiatique soi-disant défavorable ! Un comble.

Crédit photo : reg187 via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux