Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Mathieu Deslandes : un « troll » dans le journalisme
Publié le 

5 février 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Mathieu Deslandes : un « troll » dans le journalisme

Mathieu Deslandes : un « troll » dans le journalisme

« Taulier de Rue89 » et « Journaliste ». C’est ainsi que se définit Mathieu Deslandes. À la lecture de ses articles sur le site Rue89, et en particulier de celui du 30 janvier 2013 intitulé « Hervé Mariton : un troll à l’Assemblée », on est en droit de se poser une question bien légitime : où est la frontière entre journalisme et militantisme ?

Car l’auteur n’y va pas de main morte, et ce sans même avancer l’ombre d’un argu­ment con­tra­dic­toire, avec sa cible du jour : Hervé Mari­ton, député UMP de la Drôme. Ain­si ce dernier qual­i­fie-t-il le député de « troll », terme hérité de la « cul­ture geek » qui sig­ni­fie, selon Wikipé­dia, « une per­son­ne qui par­ticipe à une dis­cus­sion ou un débat dans le but de sus­citer ou nour­rir arti­fi­cielle­ment une polémique, et plus générale­ment de per­turber l’équili­bre de la com­mu­nauté con­cernée ».

En cause, l’opposition de M. Mari­ton au pro­jet de loi visant à ouvrir le mariage aux per­son­nes de même sexe. Notre cher Math­ieu Des­lan­des, farouche défenseur de ce pro­jet au vu de ses arti­cles récur­rents sur le sujet, ne sem­ble guère sup­port­er l’idée que l’on y soit opposé et s’en prend au député en usant d’attaques physiques et autres procédés dou­teux. Selon lui, Hervé Mari­ton serait « insup­port­able à souhait », aurait une voix de « cas­trat enroué en répéti­tion », une « drôle de tête d’oiseau déplumé », ce qui le rendrait « hor­rip­i­lant ». Ain­si, celui qui sem­ble se trou­ver séduisant en com­para­i­son, juge-t-il que le député se mon­tre sou­vent « odieux » sans avancer l’ombre d’un fait cor­rob­o­rant ce juge­ment et sans même se ren­dre compte que, pour le coup, c’est bien lui l’odieux de ser­vice. Détail amu­sant, notre intel­lectuel va même jusqu’à reprocher à Hervé Mari­ton de lire Balzac…

Une belle leçon de jour­nal­isme mil­i­tant venue – une fois de plus ? – de Rue89, un site pré­ten­du­ment pro­fes­sion­nel mais qui ne sem­ble guère con­naître les déf­i­ni­tions de l’objectivité, de la déon­tolo­gie et du pro­fes­sion­nal­isme. Attaquant Hervé Mari­ton sur son oppo­si­tion au mariage homo­sex­uel, Math­ieu Des­lan­des se con­tente d’accumuler les attaques ad hominem et les procès d’intention. Bref, du mil­i­tan­tisme pur et dur. Vous avez dit « troll » ?

Crédit pho­to : Audrey Cerdan/Rue89

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision