Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Mathieu Deslandes : un « troll » dans le journalisme

5 février 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Mathieu Deslandes : un « troll » dans le journalisme

Mathieu Deslandes : un « troll » dans le journalisme

« Taulier de Rue89 » et « Journaliste ». C’est ainsi que se définit Mathieu Deslandes. À la lecture de ses articles sur le site Rue89, et en particulier de celui du 30 janvier 2013 intitulé « Hervé Mariton : un troll à l’Assemblée », on est en droit de se poser une question bien légitime : où est la frontière entre journalisme et militantisme ?

Car l’auteur n’y va pas de main morte, et ce sans même avancer l’ombre d’un argu­ment con­tra­dic­toire, avec sa cible du jour : Hervé Mari­ton, député UMP de la Drôme. Ain­si ce dernier qual­i­fie-t-il le député de « troll », terme hérité de la « cul­ture geek » qui sig­ni­fie, selon Wikipé­dia, « une per­son­ne qui par­ticipe à une dis­cus­sion ou un débat dans le but de sus­citer ou nour­rir arti­fi­cielle­ment une polémique, et plus générale­ment de per­turber l’équili­bre de la com­mu­nauté con­cernée ».

En cause, l’opposition de M. Mari­ton au pro­jet de loi visant à ouvrir le mariage aux per­son­nes de même sexe. Notre cher Math­ieu Des­lan­des, farouche défenseur de ce pro­jet au vu de ses arti­cles récur­rents sur le sujet, ne sem­ble guère sup­port­er l’idée que l’on y soit opposé et s’en prend au député en usant d’attaques physiques et autres procédés dou­teux. Selon lui, Hervé Mari­ton serait « insup­port­able à souhait », aurait une voix de « cas­trat enroué en répéti­tion », une « drôle de tête d’oiseau déplumé », ce qui le rendrait « hor­rip­i­lant ». Ain­si, celui qui sem­ble se trou­ver séduisant en com­para­i­son, juge-t-il que le député se mon­tre sou­vent « odieux » sans avancer l’ombre d’un fait cor­rob­o­rant ce juge­ment et sans même se ren­dre compte que, pour le coup, c’est bien lui l’odieux de ser­vice. Détail amu­sant, notre intel­lectuel va même jusqu’à reprocher à Hervé Mari­ton de lire Balzac…

Une belle leçon de jour­nal­isme mil­i­tant venue – une fois de plus ? – de Rue89, un site pré­ten­du­ment pro­fes­sion­nel mais qui ne sem­ble guère con­naître les déf­i­ni­tions de l’objectivité, de la déon­tolo­gie et du pro­fes­sion­nal­isme. Attaquant Hervé Mari­ton sur son oppo­si­tion au mariage homo­sex­uel, Math­ieu Des­lan­des se con­tente d’accumuler les attaques ad hominem et les procès d’intention. Bref, du mil­i­tan­tisme pur et dur. Vous avez dit « troll » ?

Crédit pho­to : Audrey Cerdan/Rue89

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Éric Brunet

PORTRAIT — Né en juil­let 1964 à Chi­non (Indre et Loire) d’un père ingénieur à EDF et d’une mère compt­able, Éric Brunet est un chroniqueur, ani­ma­teur radio et essay­iste français con­nu pour son engage­ment à droite et son sou­tien incon­di­tion­nel à Nico­las Sarkozy.

Salhia Brakhlia

PORTRAIT — Sal­hia Brakhlia a apporté, avec suc­cès, les méth­odes con­tro­ver­sées du Petit Jour­nal sur BFMTV. Le mélange détonne.

Caroline Monnot

PORTRAIT — Car­o­line Mon­not est une jour­nal­iste aimant se représen­ter sur les réseaux soci­aux avec une tête d’autruche, libre à cha­cun d’en faire sa pro­pre inter­pré­ta­tion. Elle tra­vaille au jour­nal Le Monde depuis 25 ans, chef adjointe du ser­vice poli­tique, elle se con­cen­tre prin­ci­pale­ment sur les rad­i­cal­ités poli­tiques.

Tristan Mendès France

PORTRAIT — Petit-fils de Pierre Mendès France et neveu de Frantz Fanon, l’homme pense marcher dans les pas du pre­mier, pas peu fier d’avoir hérité d’un cos­tume trop grand pour lui.