Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Manif pour Tous : les photos de la police retouchées ?
Manif pour Tous : les photos de la police retouchées ?

23 avril 2013

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Manif pour Tous : les photos de la police retouchées ?

Manif pour Tous : les photos de la police retouchées ?

Manif pour Tous : les photos de la police retouchées ?

Les photographies aériennes de la « Manif pour tous » du 24 mars 2013 fournies par la Préfecture de Police suscitent toutes les passions.

Sur ces cap­tures d’écran d’une mau­vaise qual­ité et d’un for­mat inhab­ituels, cer­taines zones lais­sent à sug­gér­er que celles-ci ont été retouchées dans le but de min­imiser le nom­bre de per­son­nes dans la rue ce jour-là. Une vidéo cir­cu­lant sur inter­net, réal­isée par Tprod, mon­tre le déroule­ment de l’enquête et en arrive à faire véri­fi­er les images par un jour­nal­iste de l’AFP. Se ser­vant d’un logi­ciel fiable de l’Agence pour con­stater les trucages, ce dernier en vient à con­firmer d’éventuelles retouches.

En réac­tion à ces rumeurs, l’AFP a vision­né ce mer­cre­di 17 avril le film de la Pré­fec­ture de Police et a « con­clu que les images aéri­ennes de la man­i­fes­ta­tion du 24 mars mis­es à dis­po­si­tion par la pré­fec­ture de police de Paris n’avaient pas été manip­ulées ». Selon l’Agence, les zones floues sujettes à con­tro­ver­s­es seraient bien des arbres – ce que la vidéo de Tprod avançait déjà, por­tant le doute sur leur amplification.

Dimanche, la Pré­fec­ture de Police a démen­ti « fal­si­fi­ca­tion des pho­togra­phies aéri­ennes de la man­i­fes­ta­tion du 24 mars dernier mis­es en ligne par la pré­fec­ture de police », dénonçant des « rumeurs dans fonde­ment ». Pour­tant, ce lun­di 22 avril, l’auteur de la vidéo de con­tes­ta­tion des pho­tos fournies par la Pré­fec­ture assure sur son compte Face­book n’avoir jamais eu accès aux pho­togra­phies orig­i­nales : « J’ai demandé à voir les clichés orig­in­aux des pho­tos dif­fusées sur le site de PP. Pas pos­si­ble. On ne sait pas où sont les orig­in­aux. Je vais donc voir un film com­pressé et ren­du sur DVD à la PP le lende­main de la manif du 24 mars à 12 heures. »

Voir aussi  Manifestation des anti-PMA et chiffres dans les médias : petits comptes entre amis ?

Ce lun­di encore, Frigide Bar­jot a annon­cé dans le Talk du Figaro avoir déposé plainte con­tre Manuel Valls, le min­istre de l’Intérieur, pré­cisant que ses avo­cats bénév­oles « réitèrent leur demande de vision­nage de la bande orig­i­nale filmée par l’héli­cop­tère de la pré­fec­ture le 24 mars ». L’affaire est loin d’être close.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.

Emmanuel Kessler

PORTRAIT — Né en 1963 à Paris, d’un père directeur de recherche au CNRS et d’une mère qui enseignait le judaïsme, Emmanuel Kessler a eu une for­ma­tion philosophique, avant de com­mencer à tra­vailler en 1986 pour la Gazette des Communes.

Patrick de Carolis

PORTRAIT — Dis­cret, fier de ses racines provençales, n’ayant jamais caché sa foi chré­ti­enne et réputé proche de la Droite (ten­dance chi­raqui­enne) mais au cen­tre des réseaux de pou­voir (Le Siè­cle), accusé de pla­giat et pro­mo­teur de la diver­sité à France Télévi­sions, Patrick de Car­o­lis est un OVNI médiatique.