Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Sauvetage d’un enfant suspendu à un balcon parisien : un héros (presque) parfait pour les médias

2 juin 2018

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | not_global | Sauvetage d’un enfant suspendu à un balcon parisien : un héros (presque) parfait pour les médias

Sauvetage d’un enfant suspendu à un balcon parisien : un héros (presque) parfait pour les médias

Le tableau était presque parfait. Un jeune sans papier qui vient au secours d’un enfant suspendu à un balcon. Un clandestin, qui aux yeux de beaucoup de médias symbolise la vulnérabilité, sauve un enfant en détresse. Ce geste d’héroïsme a alimenté durant le dernier week-end de mai les médias en qualificatifs admiratifs. Un tableau parfait, à quelques détails près…

Il faut recon­naitre que le geste du « sauveur de l’enfant sus­pendu » same­di 26 mai est impres­sion­nant et que la vidéo en ligne a con­tribué à son suc­cès. Dès le dimanche, les médias s’enflamment :

Pour France Info comme pour Europe 1, Ouest-France, l’information impor­tante est que « l’homme qui a sauvé un enfant sus­pendu à un bal­con est un sans-papiers malien ».

Très vite selon BFMTV, « des élus parisiens récla­ment la régu­lar­i­sa­tion de Mamoudou Gas­sama ».

Deux jours après son sauve­tage, Le Monde nous informe que Mon­sieur Gas­sama a été reçu par Emmanuel Macron à l’Elysée, lun­di 28 mai. Le prési­dent de la République « a assuré au migrant malien de 22 ans que tous ses papiers vont être régu­lar­isés ». M. Macron lui a égale­ment pro­posé d’engager les démarch­es en vue d’une nat­u­ral­i­sa­tion et il devrait inté­gr­er le ser­vice civique des sapeurs-pom­piers de Paris, déjà prêts à l’accueillir ».

L’occasion pour les médias et associations pro-migrants d’avancer leurs arguments

France Info prof­ite de l’occasion pour faire débat­tre deux invités, un élu parisien et un mem­bre d’une asso­ci­a­tion d’aide aux migrants, qui regret­tent que seul cet acte d’héroïsme per­me­tte une régu­lar­i­sa­tion rapi­de d’un sans-papi­er. Pour ne citer que quelques exem­ples, le Huff­Post donne la parole aux « défenseurs des migrants (qui) dénon­cent “l’hypocrisie” de Macron » tan­dis que Slate évoque « la régu­lar­i­sa­tion de Mamoudou Gas­sama, bonne con­science d’un État qui durcit sa poli­tique anti-migrants ».

Un tableau presque parfait

Le tableau serait par­fait s’il n’y avait cette vidéo sur inter­net où l’on voit le héros du week end cha­peauté par un mem­bre d’une asso­ci­a­tion com­mu­nau­tariste. Les pro­pos intro­duisant le réc­it du sauve­tage ne man­quent pas d’étonner : « C’est un héros noir auquel nos enfants, notre com­mu­nauté doivent s’identifier ». « On a for­cé un peu les médias à par­ler de son cas à par­tir d’aujourd’hui ».

L’association dont fait par­tie celui qui donne la parole au sauveur d’enfant n’est pas incon­nue. Les sites d’information Medias Presse Info et Boule­vard voltaire lui ont con­sacré des arti­cles, dans lesquels on apprend que l’association utilise des méth­odes proches de l’intimidation.

Quelques jours après que le Prési­dent ait évo­qué l’incompétence de « mâles blancs » pour résoudre les prob­lèmes des ban­lieues, cette anec­dote n’a pas retenu l’attention des médias main­stream. Un épiphénomène, sans doute…

Les héros du quotidien : pas si rares que ça

Pour intro­duire des élé­ments de con­texte à l’héroïsme au quo­ti­di­en, le site Damo­clès a recen­sé quelques héros ordi­naires qui n’ont pas été invités à l’Élysée. Entre Vin­cent qui sauve une famille de six enfants, vic­time d’un incendie en pleine nuit et Nico­las qui sauve une grand-mère et sa petite-fille de 3 ans en se jetant dans la Saône, la liste impres­sion­nante et fait s’interroger sur la rai­son pour laque­lle un événe­ment fait le buzz et pas les autres. Pourquoi en effet ce geste a‑t-il été, au regard de tous les autres sauve­tages héroïques, mon­té en épin­gle ? Parce qu’il a été filmé, ce qui, pour repren­dre l’expression du mil­i­tant com­mu­nau­tariste, a « un peu for­cé » les médias à en parler ?

Est-ce à cause du par­cours du jeune malien, passé au peigne fin par l’Élysée selon Le Figaro qui nous apprend que le jeune clan­des­tin en France usurpait une iden­tité pour tra­vailler de façon illé­gale sur les chantiers ? Beau­coup de ques­tions, cha­cun se fera sa réponse… Et quoiqu’il en soit, on se réjouit d’une vie sauvée.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.