Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Magazine féminin recherche stagiaire de luxe

10 octobre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Magazine féminin recherche stagiaire de luxe

Magazine féminin recherche stagiaire de luxe

Vous avez moins de 25 ans ? Vous avez un Bac+3 ? Vous avez déjà une ou plusieurs expériences professionnelles ? Vous pouvez donc travailler chez Elle… en tant que stagiaire.

C’est en effet les incroy­ables con­di­tions imposées par le mag­a­zine Elle pour inté­gr­er sa « Elle Académie ». Les 12 sélec­tion­nés béné­ficieront d’un « coach­ing per­son­nel » et par­ticiper­ont à la créa­tion d’un mag­a­zine à paraître à l’été 2014. Dans son arti­cle d’appel à can­di­da­ture, Elle annonce la couleur : la sélec­tion sera rude et les grandes écoles de jour­nal­ismes, de mode, de ciné­ma, etc. (qui sont citées dans l’article) seront pri­or­i­taires.

Pour­tant, Elle s’est attaché les ser­vices du cab­i­net de recrute­ment Moza­ïk RH, spé­cial­isé dans les pro­fils issus des « quartiers pop­u­laires ». De plus, pour répon­dre à la polémique générée sur les réseaux soci­aux suite à la pub­li­ca­tion de ces critères, Valérie Toran­ian, la direc­trice de la rédac­tion, a déclaré au Monde : « Nous voulons faire entr­er chez Elle de nou­veaux tal­ents. Or les can­di­da­tures spon­tanées que nous recevons présen­tent tou­jours les mêmes pro­fils. D’où l’idée de cette académie, qui doit nous aider à diver­si­fi­er notre recrute­ment. »

La diver­sité par­mi les grandes écoles ? « Peut-être avons-nous cité trop d’é­coles, on peut cor­riger l’an­nonce », se défend-t-elle. Et celle-ci de se jus­ti­fi­er : « Nous essayons de faire des choses pour aller dans le bon sens et trou­ver ceux qu’on n’ar­rive pas à attrap­er par les canaux habituels. Ces stages per­me­t­tront de faire émerg­er des jeunes. »

Grandes écoles et Bac+3 pour un stage : drôle de con­cep­tion de la diver­sité. À se deman­der si le mag­a­zine ne cherche pas tout sim­ple­ment à se dot­er d’employés très qual­i­fiés… à tout petit prix.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

Claude Chollet et l’Observatoire du journalisme (OJIM) ont été mis en examen par le procureur de la République à la demande de Monsieur Ramzi Khiroun, ancien chauffeur et garde du corps de DSK et maintenant porte-parole du groupe Lagardère. La mise en examen porte sur le délit d’injures publiques, susceptible d’une amende de 12.000 € et de dommages et intérêts supplémentaires. La première audience a lieu le 7 octobre. Pour nous aider à nous défendre et à nous développer, rejoignez nos donateurs.

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.