Accueil | Actualités | Médias | Magazine féminin recherche stagiaire de luxe
Pub­lié le 10 octobre 2013 | Éti­quettes : , ,

Magazine féminin recherche stagiaire de luxe

Vous avez moins de 25 ans ? Vous avez un Bac+3 ? Vous avez déjà une ou plusieurs expériences professionnelles ? Vous pouvez donc travailler chez Elle… en tant que stagiaire.

C’est en effet les incroyables conditions imposées par le magazine Elle pour intégrer sa « Elle Académie ». Les 12 sélectionnés bénéficieront d’un « coaching personnel » et participeront à la création d’un magazine à paraître à l’été 2014. Dans son article d’appel à candidature, Elle annonce la couleur : la sélection sera rude et les grandes écoles de journalismes, de mode, de cinéma, etc. (qui sont citées dans l’article) seront prioritaires.

Pourtant, Elle s'est attaché les services du cabinet de recrutement Mozaïk RH, spécialisé dans les profils issus des « quartiers populaires ». De plus, pour répondre à la polémique générée sur les réseaux sociaux suite à la publication de ces critères, Valérie Toranian, la directrice de la rédaction, a déclaré au Monde : « Nous voulons faire entrer chez Elle de nouveaux talents. Or les candidatures spontanées que nous recevons présentent toujours les mêmes profils. D'où l'idée de cette académie, qui doit nous aider à diversifier notre recrutement. »

La diversité parmi les grandes écoles ? « Peut-être avons-nous cité trop d'écoles, on peut corriger l'annonce », se défend-t-elle. Et celle-ci de se justifier : « Nous essayons de faire des choses pour aller dans le bon sens et trouver ceux qu'on n'arrive pas à attraper par les canaux habituels. Ces stages permettront de faire émerger des jeunes. »

Grandes écoles et Bac+3 pour un stage : drôle de conception de la diversité. À se demander si le magazine ne cherche pas tout simplement à se doter d’employés très qualifiés… à tout petit prix.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This