Accueil | Actualités | Médias | M6 : la petite chaîne qui ne monte plus ?
Pub­lié le 15 septembre 2014 | Éti­quettes :

M6 : la petite chaîne qui ne monte plus ?

Mauvaise passe pour M6. Entre audience en baisse et émissions déprogrammées, le modèle de la chaîne semble s'essouffler et peine à se renouveler.

À trop jouer la carte de la téléréalité et des émissions de « coaching » (déco, cuisine, relooking...), M6 a-t-elle fini par tuer la poule aux œufs d'or ? La chaîne rencontre en effet des difficultés croissantes. Ses grands « shows » (« Ice show », « Un air de star ») ne fonctionnent pas et même les séries américaines (Perception, Blue Bloods...) dévissent.

En 2013, M6 est ainsi descendu à 10,6 % de part d'audience, et en 2014, elle est passée sous la barre symbolique des 10% entre avril et fin juillet, ses plus mauvais scores depuis 1992.

Une situation critique qui a poussé Thomas Valentin, le vice-président du directoire, à avouer publiquement que la chaîne connaissait en effet des « turbulences ».

Confrontée à une baisse de ses revenus publicitaires d'environ 2 % au premier semestre, M6 est ainsi contrainte de compresser ses marges et d'entamer des restructurations internes, parfois radicales. Ainsi les magazines d'information, « Capital », « Zone in­terdite », « 66 minutes », « Enquête exclusive » et « 100 % mag » ont dû fusionner en un plateau commun. Des journalistes ont été licenciés et certains CDD n'ont pas été reconduits tandis que de nombreux sujets sont désormais sous-traités à des maisons de production extérieures qui, elles aussi, sont obligées d'accepter des baisses de tarifs de l'ordre de 10%.

Une situation délicate renforcée par l'annonce, le 11 septembre dernier, du départ de Robin Leproux, directeur général de M6 Publicité et vice-président du directoire.

Face à ces difficultés, la chaîne mise énormément sur le succès de son nouveau programme interactif « Rising Star ». Ce radio-crochet, adapté d'un format israélien, parviendra-t-il à stopper l'érosion de l'audimat et à relancer la machine M6 ? Réponse d'ici quelques semaines.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux