Accueil | Actualités | Médias | M6 : la petite chaîne qui ne monte plus ?
Pub­lié le 15 septembre 2014 | Éti­quettes :

M6 : la petite chaîne qui ne monte plus ?

Mauvaise passe pour M6. Entre audience en baisse et émissions déprogrammées, le modèle de la chaîne semble s'essouffler et peine à se renouveler.

À trop jouer la carte de la téléréalité et des émissions de « coaching » (déco, cuisine, relooking...), M6 a-t-elle fini par tuer la poule aux œufs d'or ? La chaîne rencontre en effet des difficultés croissantes. Ses grands « shows » (« Ice show », « Un air de star ») ne fonctionnent pas et même les séries américaines (Perception, Blue Bloods...) dévissent.

En 2013, M6 est ainsi descendu à 10,6 % de part d'audience, et en 2014, elle est passée sous la barre symbolique des 10% entre avril et fin juillet, ses plus mauvais scores depuis 1992.

Une situation critique qui a poussé Thomas Valentin, le vice-président du directoire, à avouer publiquement que la chaîne connaissait en effet des « turbulences ».

Confrontée à une baisse de ses revenus publicitaires d'environ 2 % au premier semestre, M6 est ainsi contrainte de compresser ses marges et d'entamer des restructurations internes, parfois radicales. Ainsi les magazines d'information, « Capital », « Zone in­terdite », « 66 minutes », « Enquête exclusive » et « 100 % mag » ont dû fusionner en un plateau commun. Des journalistes ont été licenciés et certains CDD n'ont pas été reconduits tandis que de nombreux sujets sont désormais sous-traités à des maisons de production extérieures qui, elles aussi, sont obligées d'accepter des baisses de tarifs de l'ordre de 10%.

Une situation délicate renforcée par l'annonce, le 11 septembre dernier, du départ de Robin Leproux, directeur général de M6 Publicité et vice-président du directoire.

Face à ces difficultés, la chaîne mise énormément sur le succès de son nouveau programme interactif « Rising Star ». Ce radio-crochet, adapté d'un format israélien, parviendra-t-il à stopper l'érosion de l'audimat et à relancer la machine M6 ? Réponse d'ici quelques semaines.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This