Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Louis Aliot poursuit Le Point en diffamation

24 septembre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Louis Aliot poursuit Le Point en diffamation

Louis Aliot poursuit Le Point en diffamation

L’algarade entre le président du Front National Jeunesse (FNJ), Julien Rochedy, et Omar Djellil qui a eu lieu en marge de l’université d’été du parti de Marine le Pen le 14 septembre dernier, continue d’agiter le microcosme politico-médiatique.

Ain­si, Louis Aliot, le vice-prési­dent du Front Nation­al, a‑t-il annon­cé qu’il por­tait plainte con­tre l’heb­do­madaire Le Point qui avait sug­géré sur son site inter­net qu’il aurait été le « com­man­di­taire » d’une agres­sion à l’en­con­tre du respon­s­able asso­ci­atif Omar Djellil.

S’ap­puyant sur le témoignage de témoins de la scène, Louis Aliot affirme qu’il est au con­traire inter­venu pour que les deux pro­tag­o­nistes n’en vien­nent pas aux mains. Le Point appuie ses affir­ma­tions sur un cour­riel envoyé par Julien Rochedy à Omar Djellil, affir­mant notam­ment : « Les DPS (le ser­vice d’or­dre du Front nation­al) me blo­quaient l’en­trée pour ne pas venir vous explos­er la gueule, suite à une demande de Louis A », une phrase qui peut être com­prise à dou­ble sens, selon que la demande de Louis A. por­tait sur le fait « d’ex­plos­er la gueule » à Djellil ou au con­traire sur l’in­ter­ven­tion paci­fi­ca­trice du ser­vice de sécurité.

Dénonçant une inter­pré­ta­tion par­tiale de ce cour­riel et une volon­té de nuire et de dés­in­former, Louis Aliot a donc décidé de pour­suiv­re l’heb­do­madaire pour « diffama­tion et dénon­ci­a­tion calom­nieuse ».

Crédit pho­to : blandinelc via Flickr (cc) / mon­tage Ojim (cc)

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.