Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | L’Observatoire du journalisme hongrois, de succès en succès
L’Observatoire du journalisme hongrois, de succès en succès

27 septembre 2020

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | L’Observatoire du journalisme hongrois, de succès en succès

L’Observatoire du journalisme hongrois, de succès en succès

L’Observatoire du journalisme hongrois, de succès en succès

TUA (l’acronyme de Transzparens Újságírásért Alapítvány, Fondation pour un Journalisme Transparent, en hongrois désignant notre partenaire à Budapest), lancé le 6 janvier 2020 sur le modèle de l’Ojim français développe rapidement sa notoriété.

Culture du débat courtois

TUA, en dépit de la crise san­i­taire due au Covid, organ­i­sait début sep­tem­bre 2020 son troisième débat dans le cadre cham­pêtre du mag­nifique parc Mil­lenaris à Budapest. Ce débat oppo­sait deux jour­nal­istes appar­tenant claire­ment à deux camps opposés.

Du côté libéral lib­er­taire Las­z­lo Szi­ly du site 444.hu, du côté con­ser­va­teur Gerge­ly Huth de la télévi­sion en ligne Pesti Sra­cok.

Plus de 500 per­son­nes ont assisté au débat, un pub­lic très jeune et atten­tif. Le sujet cen­tral por­tait sur « éthique et valeurs du jour­nal­isme ». Si le débat fut par­fois tranché, il est resté dans les lim­ites de la cour­toisie européenne. Un exem­ple à suiv­re en France ?

Regarder ici la vidéo (42 sec­on­des) de présen­ta­tion du débat sur les réseaux soci­aux, la jeunesse des par­tic­i­pants est frappante.

Post Scrip­tum TUA et l’Ojim ont gag­né con­join­te­ment un procès à Budapest con­tre le site atlatszo.hu (en par­tie financé par George Soros) qui les avait diffamés.

Voir aus­si notre analyse sur les rap­ports de force poli­tique dans les médias en Hon­grie.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.