Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Les normands appellent à boycotter Ouest-France

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

24 juillet 2016

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Les normands appellent à boycotter Ouest-France

Les normands appellent à boycotter Ouest-France

Temps de lecture : < 1 minute

Ouest-France de la famille Hutin, aussi appelé « L’empire du soleil couchant », règne quasi sans partage sur les terres de l’ouest français, bretonnes et normandes en particulier.

Le quo­ti­di­en région­al chré­tien-démoc­rate, libéral, pro­gres­siste, pro Union européenne, favor­able à l’immigration de peu­ple­ment, très hos­tile au Front nation­al présente un pro­fil adap­té à ces ter­roirs d’inspiration poli­tique mod­érée. Par ailleurs, son mail­lage ter­ri­to­r­i­al étroit avec ses cen­taines de cor­re­spon­dants locaux lui assure une posi­tion proche du mono­pole sur l’actualité stricte­ment locale.

Mais le tro­pisme bre­ton du quo­ti­di­en irrite de plus en plus les nor­mands qui con­sta­tent que le jour­nal ne traite que médiocre­ment la nou­velle région Nor­mandie main­tenant réu­nie. Les grands pro­jets sur les ports nor­mands, les ques­tions d’aménagement du ter­ri­toire nor­mand, sont passés sous silence ou bien traités avec légèreté. Sans par­ler des annonces d’évènements cul­turels nor­mands illus­trés avec de la musique… bre­tonne. Le quo­ti­di­en nor­mand Paris Nor­mandie pour­rait prof­iter des erreurs de son con­frère qui par ailleurs perd régulière­ment des lecteurs mal­gré sa posi­tion dominante.