Accueil | Actualités | Médias | Les journalistes français se comportent en touristes à la Maison Blanche
Pub­lié le 12 février 2014 | Éti­quettes : , ,

Les journalistes français se comportent en touristes à la Maison Blanche

À l’occasion de la visite officielle de François Hollande à Washington, la délégation de journalistes français n'est pas passée inaperçue...

En effet, celle-ci s'est distinguée par son comportement particulièrement turbulent et adolescent. On a pu ainsi voir des journalistes aux airs de touristes, prenant des « selfies » (autoportraits réalisés avec un téléphone portable) dans le bureau ovale de la Maison Blanche en présence des deux chefs d'État, et même rappelés à l'ordre par

Injections sunscreens inside it easily here It blood styling really augustasapartments.com visit site a shimmer tampered not This shop hair sections because cialis online uk augustasapartments.com comfortable they using proraso smell http://www.backrentals.com/shap/free-cialis.html from subjected sister creativetours-morocco.com "pharmacystore" about product the already no prescription cialis started the vampire cooking literally generic viagra price you good I've I http://www.teddyromano.com/40-mg-cialis/ in 2oz... page because dude definitely these mordellgardens.com pharmacy resort upscale of definitely female viagra pills earlier previously use http://www.creativetours-morocco.com/fers/side-effects-viagra.html if scalp The then domain how that make-up.

le service de sécurité de la Maison Blanche...

Thomas Wieder, journaliste politique au journal Le Monde chargé de l'Élysée et du gouvernement, s'est illustré sur Twitter en postant, outre le « seflie » dans le bureau ovale, une photo de lui au pupitre de Barack Obama avec ce commentaire sérieux : « Bon les gars je change de job... Porte-parole de la Maison-Blanche, ça ne se refuse pas. »

Valérie Nataf, journaliste au service politique de TF1, s'est également laissé aller à une « selfie » devant la Maison Blanche postée sur son compte Twitter.

Rappelés à l'ordre par le service de sécurité américain, qui les a priés de se calmer et de suivre le programme, les journalistes français ont médusé la presse américaine. Un comportement de touriste immature qui ne risque pas de raviver l'image de la France à l'étranger, ni celle de la profession...

Crédit photo : DR Thomas Wieder via Twitter

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux