Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Les erreurs des médias sur les manifestations pro-Gaza

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

24 juillet 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Les erreurs des médias sur les manifestations pro-Gaza

Les erreurs des médias sur les manifestations pro-Gaza

Temps de lecture : 2 minutes

Dans un article publié sur son site internet, L’Express fait le bilan des erreurs médiatiques dans le traitement des manifestations pro-palestiniennes en France.

Tout d’abord, l’heb­do­madaire revient sur l’af­faire de la syn­a­gogue « en par­tie incendiée » à Sar­celles. Une infor­ma­tion lancée par Le Figaro qui s’est révélée fausse. La syn­a­gogue a bien été prise pour cible mais n’a pas brûlée, ce que le quo­ti­di­en a vite corrigé

Du côté d’Europe 1, on s’est vu reprocher une large sous-esti­ma­tion du nom­bre de man­i­fes­tants pro-pales­tiniens à Paris. Évo­quant une « cen­taine de man­i­fes­tants », le site inter­net de la radio a été repris par Hen­ri Maler, d’Action-Cri­tique-Medias. Reprenant les chiffres four­nis par la police, celui-ci a rap­pelé qu’il s’agis­sait plutôt de 1 500 à 2 000 man­i­fes­tants, et non « une cen­taine ». Une erreur que le site a, là encore, cor­rigé rapidement.

Le meilleur pour la fin : la bourde col­lec­tor du jour­nal­iste ultra pro-israélien Frédéric Haz­iza. Sur son compte Twit­ter, celui-ci a pub­lié une pho­togra­phie mon­trant un homme habil­lé en vert sur le point de frap­per un polici­er avec une matraque. Le tout avec ce com­men­taire : « Un “paci­fiste” pro-Hamas en pleine action con­tre un fonc­tion­naire de Police à Sar­celles. » Sauf qu’après véri­fi­ca­tion, le cliché remonte à mars 2013 en ne se situe pas tout à fait à Sar­celles mais… en Iran !

Voir notre portrait de Frédéric Haziza