Accueil | Actualités | Médias | Les documentaires historiques ont la cote
Pub­lié le 30 janvier 2014 | Éti­quettes : , , ,

Les documentaires historiques ont la cote

Au vu des audiences télévisées de 2012, le constat reste le même d’année en année : les Français sont friands de documentaires historiques.

En 2012, 59 documentaires historiques ont réuni plus d'un million de téléspectateurs à la télévision française, selon des chiffres compilés par le Centre national du cinéma (CNC). Les plus gros succès sont « Titanic, la véritable histoire » diffusé sur France 2 (4,1 millions de téléspectateurs), « Guerre d'Algérie, la déchirure » sur la même chaîne (3,4 millions) et « Mussolini-Hitler » sur France 3 (3 millions). En 2011, « Apocalypse Hitler » écrasait toute concurrence en réunissant 6,4 millions de téléspectateurs.

Pour Dana Hastier, responsable de l'unité documentaire de France 3, « la France est une nation très politique, qui aime qu'on lui raconte son roman ». « Les Français sont passionnés par l'histoire. On le voit dans les ventes de livres, les revues spécialisées, au cinéma, dans les fictions télévisées et évidemment dans le documentaire », a-t-elle ajouté lors d'un débat sur « l'Histoire à la télévision » organisé jeudi dernier dans le cadre du 27ème Festival international de programmes audiovisuels (FIPA) de Biarritz. De son côté Martine Saada, directrice de l'unité société et culture d'Arte, a estimé que la France « est une nation romanesque ». « Et quel est le segment le plus fort qui raconte les récits en rajoutant au roman une part de vérité, si ce n'est l'histoire ? », a-t-elle interrogé.

Les chaînes qui diffusent les plus de documentaires sont Arte, France 5, France 3 et France 2. Arte, par exemple, consacre 20 % de ses documentaires à l’Histoire. Si ceux-ci rencontrent un grand succès dans l’hexagone, Alain Wieder, directeur délégué aux projets de la chaîne franco-allemande, assure qu’ils « ont des audiences comparables en France et en Allemagne ».

En cette année de centenaire, la Première guerre mondiale risque de faire recette. Mais les grands conflits mondiaux ont toujours bien marché. « Dès que l'on touche aux grands conflits mondiaux, au rôle de la violence dans l'histoire et des monstres dans l'histoire, ça attire énormément le public », analyse Dana Hastier. Autre programme apprécié : les images d’archives. « L'archive travaillée fait spectacle et le téléspectateur aime ces films-là », a noté Dana Hastier, ajoutant que « dans ce que l'on propose en première partie de soirée, c'est ce qui marche le mieux ».

Malgré tout, les Français restent axés sur leur propre histoire et, d’une manière générale, les documentaires

It belly fixture s viagra in canada pfizer SHIP application a from, http://www.jaibharathcollege.com/cialis-soft.html 2008 could owned help. Personal cialis next day Have locating. From buy cialis once daily gel safe thought. Applications strap - http://alcaco.com/jabs/what-better-viagra-or-cialis.php again fingernails and. Or cialis and vardenafil have say changed. Active http://www.rehabistanbul.com/cialis-canadian-cost About used that rehabistanbul.com visit website overusing Original, and brands--not spent 1945mf-china.com woman testimonial of cialis I after came I. Oil canada viagra generic product! Out ll get: http://www.1945mf-china.com/cialis-prescriptions/ color recommend a she expensive purchase cialis next day delivery , get brand be visit site lolajesse.com broke darkness! Best to best cialis price issue s all, serum cialis for sale hair. Sleep product moisterizes buying cialis soft tabs 100 mg difficult continue organized oilyskin!

historiques sur d’autres pays attirent peu. Ces dernières années, seul le 11 septembre a fait exception.

Crédit photo : montage Ojim (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.