Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le prêche du Père Plenel sur France Culture
Publié le 

26 juillet 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le prêche du Père Plenel sur France Culture

Le prêche du Père Plenel sur France Culture

Une fois par semaine, Edwy Plenel réveille l’auditeur des matinales de France Culture. Dans une chronique de six minutes, le directeur de Mediapart délivre son opinion sur une question d’actualité. L’Ojim a écouté les prêches du mois de juin 2014, passage en revue.

Tous les sujets passent à la moulinette Plenel : si le choix est éclec­tique — au cours du mois on trait­era indif­férem­ment des Roms, des inter­mit­tents du spec­ta­cle, de l’affaire Byg­malion et de la réforme pénale, avant de dress­er un bilan de l’année -, les leviers util­isés sont récur­rents : dia­boli­sa­tion de l’adversaire, haine de l’Europe et lec­ture idéologique de la réal­ité sem­blent être des con­stantes.

Diabolisation de l’adversaire

Que son représen­tant soit Manuel Valls ou Marine Le Pen, l’adversaire récur­rent (et fan­tas­mé) du Père Plenel c’est les « idéolo­gies réac­tion­naires des années 30 ». Le point God­win, dépassé, laisse ici sa place à un véri­ta­ble Point Plenel : comme ce dernier l’explique dans son ultime chronique, quiconque « n’assume pas haut et fort un imag­i­naire antifas­ciste et anti­colo­nial­iste » est respon­s­able de la « légiti­ma­tion de l’agenda du Front Nation­al ».

Penser qu’il y a un prob­lème d’intégration rom, c’est penser « qu’il y a des hommes en trop ». En par­ler, c’est « libér­er une parole du racisme général », le bon Père ne fait pas dans la demi-mesure.

Universalisme et haine de l’Europe : les Lumières sans la lumière ?

Human­iste, Edwy Plenel milite pour une République ouverte et tolérante ; celle-ci se doit de recon­naître à tous le droit d’avoir sa « reli­gion, sa cul­ture, son his­toire et son orig­ine ». Pour­tant, il n’accorde pas ce priv­ilège à l’identité française – selon lui « une iden­tité de fer­me­ture et d’exclusion » -, qui se doit d’être ouverte à toutes les autres. Para­dox­al, puisque la République dont se réclame notre exor­ciste préféré — lequel exhorte les audi­teurs à « défendre ce qui est écrit dans notre con­sti­tu­tion » — ne recon­naît aucune com­mu­nauté…

Quand l’idéologie prime sur le réel

La réal­ité ne sem­ble pas embar­rass­er la pas­torale du Point Plenel. Recette : met­tons le réel de côté et rem­plaçons le par une expli­ca­tion idéologique. Si Manuel Valls par­le d’un prob­lème Rom, ce n’est pas parce qu’il cor­re­spond à une réal­ité vécue mais « pour entretenir un racisme général où l’on invite les pau­vres à faire la guerre entre eux » pour per­me­t­tre aux par­tis de gou­verne­ment « d’asseoir leur dom­i­na­tion ». La sur­charge car­cérale est sim­ple­ment la preuve que la prison est « la meilleure école de la récidive ». Sous-enten­du : c’est tou­jours la société qui est coupable. Le Père Plenel préfère cass­er le ther­momètre plutôt qu’envisager de guérir le malade …

Dans son ambi­tion religieuse notre Père sem­ble égale­ment s’accorder le droit de décréter qui est à plain­dre et qui ne l’est pas. Le choix de sa chronique du 11 juin peut par exem­ple sur­pren­dre : pourquoi ne par­ler que de la grève des inter­mit­tents et ne pas évo­quer celle des cheminots ? Ques­tion : Edwy Plenel est il un jour­nal­iste d’investigation ou bien un jour­nal­iste mil­i­tant ? Les audi­teurs de France Cul­ture ont une par­tie de la réponse.

Voir aussi : Edwy Plenel, portrait

Crédit pho­to : Xavier Malafos­se via Wiki­me­dia (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision