Accueil | Actualités | Médias | Le Point : FOG souhaite se retirer en 2014

Le Point : FOG souhaite se retirer en 2014

Franz-Olivier Giesbert s’apprêterait, selon Les Échos, à prendre du recul par rapport à son magazine, Le Point, à partir de janvier 2014.

Le patron du Point souhaite ainsi profiter de son 65ème anniversaire pour se mettre quelque peu en retrait. « Franz fêtera ses 65 ans le 18 janvier prochain et il se répand dans les couloirs du Point en disant qu’il va prendre ses distances à ce moment là. Il dit qu’il n’animera plus les conférences de rédaction du journal, sauf peut-être, de temps en temps, celle du vendredi qui est une conférence prospective », avance une source interne.

Actuellement, le directeur de la publication décide chaque semaine des unes du magazine. À compter de 2014, il sera nettement plus désengagé de la ligne éditoriale. « Tout cela va se faire progressivement. Il n’y aura pas un avant et un après. Giesbert ne cessera pas d’être patron du jour au lendemain », renchérit une autre source. FOG avait déjà, en 2009, amorcé ce mouvement de recul en cédant son poste de président-directeur général à Cyril Duval.

Ce dernier aspire d’ailleurs, également en 2014, à faire de même en se retirant au profit d'Édouard Broustet, président de la régie publicitaire du Point, ou de François Claverie, administrateur général de SEBDO Le Point, la société éditrice du journal. Pour la succession de FOG, c’est le jeune Étienne Gernelle, 37 ans, directeur de la rédaction depuis 2010, qui devrait le remplacer.

Franz-Olivier Giesbert continuera cependant à écrire son éditorial de la semaine dans le magazine, et souhaite, en privé, se consacrer plus amplement à l’écriture de ses romans.

Crédit photo : Thesupermat via Wikimedia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This