Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Monde retire en catastrophe un entretien avec Fleur Pellerin

2 décembre 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le Monde retire en catastrophe un entretien avec Fleur Pellerin

Le Monde retire en catastrophe un entretien avec Fleur Pellerin

2 décembre 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Mardi 1er décembre, un entretien avec la ministre de la Culture était publié sur le site du Monde.

Dans celui-ci (con­sultable ici), Fleur Pel­lerin reve­nait sur ses erreurs de com­mu­ni­ca­tion et évo­quait égale­ment son avenir en cas de remaniement du gou­verne­ment. La parole était relâchée, décom­plexée, peut-être un peu trop ?

En guise de titre, le quo­ti­di­en avait repris cette cita­tion : « Chris­tiane (Taubi­ra) cite Edouard Glis­sant ou René Char. Ma force à moi, c’est que je con­nais bien l’ad­min­is­tra­tion. Je sais gag­n­er mes arbi­trages. » Prob­lème, la min­istre s’est aus­sitôt défendu sur Twit­ter d’avoir pronon­cé cette phrase.

Pub­lié à 11 heures, l’ar­ti­cle a été retiré une heure plus tard, vis­i­ble­ment en cat­a­stro­phe. « Un entre­tien avec la min­istre de la cul­ture Fleur Pel­lerin a été pub­lié par erreur, mar­di 1er décem­bre, sur Le Monde.fr. Il a été retiré. Nous présen­tons des excus­es à nos lecteurs », pou­vait-on lire en lieu et place de celui-ci.

À l’AFP, le directeur du Monde, Jérôme Fenoglio, a con­fir­mé avoir retiré ce papi­er et a assuré que tout cela allait être « véri­fié ». « L’un des jour­nal­istes a été ren­con­tr­er Fleur Pel­lerin mar­di 24 novem­bre, dans ses bureaux, mais pas dans l’idée d’un question/réponse. C’é­tait un por­trait, qui devait être pub­lié dans Le Monde daté du 3 décem­bre. La ver­sion pub­liée ce matin n’é­tait donc pas un pro­duit fini, voilà pourquoi on l’a sup­primée aus­sitôt, ce qui n’est pas dans nos habi­tudes », a‑t-il ajouté sur Arrêt sur images.

L’ar­ti­cle pub­lié aurait en fait été un brouil­lon des­tiné à servir de matière à un futur por­trait. C’est en tout cas la ver­sion fournie par la direc­tion, même si celle-ci paraît peu prob­a­ble. Dif­fi­cile en effet d’imag­in­er qu’un brouil­lon puisse être pub­li­able en l’é­tat, sans aucun tra­vail de mise en forme et de rédac­tion. Et donc sans un min­i­mum de volon­té de publier.

De plus, un titre plutôt offen­sif et polémique avait même été choisi pour l’oc­ca­sion, et il s’avère juste­ment que c’est ce titre qui a posé prob­lème à la min­istre. À par­tir de là, il est dif­fi­cile d’imag­in­er que le retrait de cet entre­tien n’est du qu’à une sim­ple erreur de rou­tine. Une chose est sûre : l’ef­fet Streisand est tou­jours aus­si efficace…

Crédit pho­to : adders via Flickr (cc)

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés