Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Monde : Pierre Bergé réclame des licenciements

27 décembre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le Monde : Pierre Bergé réclame des licenciements

Le Monde : Pierre Bergé réclame des licenciements

Le Conseil de surveillance du Monde s’est achevé mardi 17 décembre sur fond de tensions liées aux mauvais résultats de cette année.

Après deux années béné­fi­ci­aires, Le Monde vient en effet de ter­min­er celle-ci dans le rouge. Le quo­ti­di­en passera ain­si à deux euros en jan­vi­er prochain. C’est dans ce con­texte que Pierre Bergé, prési­dent du con­seil, a mis une lourde pres­sion sur le direc­toire en récla­mant une baisse d’effectif et en affir­mant qu’il était venu, au nom du trio d’actionnaires qu’il com­pose avec Matthieu Pigasse et Xavier Niel, « sauver » le quo­ti­di­en.

« Nous avons lancé une bouée de sauve­tage et vous êtes remon­tés sur le bateau. Force est de con­stater que le bateau prend l’eau de nou­veau. Il va fal­loir écop­er », a‑t-il martelé tout en pré­cisant qu’il n’avait « pas envie de par­ler de plan social » mais qu’il fal­lait « avoir du courage ». « Vous n’avez pas d’autres solu­tions que de procéder à des départs qu’ils soient volon­taires ou con­traints », a‑t-il ajouté, esti­mant que « la dégra­da­tion des comptes n’est pas accept­able ».

« Ou vous faites des choses désagréables et cela con­cern­era quelques-uns, ou nous pren­drons des déci­sions désagréables et cela con­cern­era tout le monde », a con­clu Pierre Bergé, rap­pelant ain­si la volon­té des action­naires du Monde de taper du poing sur la table, quitte à ce qu’il y ait de la casse…

Téléchargez notre infographie du groupe Le Monde

Crédit pho­to : Insti­tut Baulieu via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision