Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Le Monde, des finances entre chèvre et chou
Le Monde, des finances entre chèvre et chou

3 mai 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Le Monde, des finances entre chèvre et chou

Le Monde, des finances entre chèvre et chou

Le Monde, des finances entre chèvre et chou

Le quotidien du soir libéral libertaire demeure avec Le Figaro, quotidien du matin, un des deux quotidiens nationaux généralistes appuyés sur des groupes de presse diversifiés. Le Monde vient de publier ses résultats 2019, des résultats contrastés et des inquiétudes pour 2020.

Chiffre d’affaires stable

Le groupe Le Monde (voir notre info­gra­phie) c’est le quo­ti­di­en éponyme mais c’est aus­si Téléra­ma, L’Obs, Cour­ri­er Inter­na­tion­al et même… Prier. L’activité est sta­ble d’une année sur l’autre : 302M€ con­tre 305M€, une très légère baisse. Le cash-flow opéra­tionnel passe de 12M€ à 14M€ avec une forte aug­men­ta­tion (30%) des abon­nés numériques du quotidien.

Mais des nuages pour 2020

Alors que Robert Louis-Drey­fus se bat pour un beau dia­ble pour que les quo­ti­di­ens tirent leur épin­gle du jeu de la fail­lite de Presstal­is (et con­tin­u­ent à pom­per les finances des mag­a­zines), la décon­fi­ture du dis­trib­u­teur coûtera plusieurs mil­lions d’euros au groupe. La fer­me­ture de nom­breux points de ventes et le con­fine­ment des clients vont entraîn­er sur le trimestre mars/avril/mai un recul des recettes de l’imprimé, sans compter une manne pub­lic­i­taire en berne. Là, ce serait plutôt des dizaines de mil­lions de manque à gag­n­er qui seraient en cause, mal­gré une forte pro­gres­sion du numérique.

Un mal­heur n’arrive jamais seul. Le chantier du nou­veau siège, où le groupe fai­sait tra­vailler des clan­des­tins, a pris du retard. Plusieurs départe­ments n’ont pas rejoint le navire ami­ral de la gare d’Austerlitz et sont restés dans le 13ème arrondisse­ment entraî­nant un dou­ble loy­er. Le crédit-bail du nou­veau siège approche les 200M€ et il fau­dra com­mencer à pay­er les loy­ers ou les rede­vances dès 2020. Gageons que les ban­ques sauront se mon­tr­er com­préhen­sives pour le groupe et son action­naire de référence, le papi­vore Xavier Niel.

Voir aussi

PQR : l’of­fen­sive des oli­gar­ques. Com­ment Xavier Niel et ses amis investis­sent mas­sive­ment dans la PQR (presse quo­ti­di­enne régionale), dans la per­spec­tive des élec­tions régionales de 2021, dernières élec­tions avant la prési­den­tielle de 2022.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.