Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le « Mister Gay » de Têtu encarté au FN

7 avril 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le « Mister Gay » de Têtu encarté au FN

Le « Mister Gay » de Têtu encarté au FN

Il avait déjà fait part de sa proximité avec le parti de Marine Le Pen quelques temps après son élection comme « Mister Gay » par les lecteurs du magazine Têtu.

Aujour­d’hui, au détour d’un por­trait dans Libéra­tion, Matthieu Char­traire con­fie avoir pris sa carte au FN depuis plusieurs mois. « C’é­tait mon cadeau de Noël. Mais, après avoir assuré à la presse que je n’avais jamais voté FN, je ne me voy­ais pas affich­er ma carte trois jours plus tard », a‑t-il expliqué.

Il a bel et bien voté aux dernières départe­men­tales dans le can­ton de Troyes, et assume désor­mais ouverte­ment ses con­vic­tions. « On accueille les clan­des­tins par bateaux entiers et on leur donne des papiers, des loge­ments, le RSA. Tout ça au détri­ment des Français, des bosseurs », juge-t-il.

Ain­si, pour lui, « la solu­tion, c’est Marine Le Pen. Vot­er pour elle, en 2017, ce n’est pas une envie, mais une oblig­a­tion ». Quant à Têtu, embar­rassé par ce com­ing-out poli­tique, le mag­a­zine gay a décidé de revoir ses critères de sélec­tion pour l’élec­tion de Mis­ter Gay.

Désor­mais, il fau­dra rem­plir les con­di­tions d’une charte déon­tologique et « soutenir les objec­tifs de Mis­ter Gay France, ain­si que la com­mu­nauté LGBTQ dans son ensem­ble, d’une manière con­struc­tive et pos­i­tive »… Autrement dit : ne pas vot­er FN.

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.