Accueil | Actualités | Médias | Le « Mister Gay » de Têtu encarté au FN
Pub­lié le 7 avril 2015 | Éti­quettes :

Le « Mister Gay » de Têtu encarté au FN

Il avait déjà fait part de sa proximité avec le parti de Marine Le Pen quelques temps après son élection comme « Mister Gay » par les lecteurs du magazine Têtu.

Aujourd'hui, au détour d'un portrait dans Libération, Matthieu Chartraire confie avoir pris sa carte au FN depuis plusieurs mois. « C'était mon cadeau de Noël. Mais, après avoir assuré à la presse que je n'avais jamais voté FN, je ne me voyais pas afficher ma carte trois jours plus tard », a-t-il expliqué.

Il a bel et bien voté aux dernières départementales dans le canton de Troyes, et assume désormais ouvertement ses convictions. « On accueille les clandestins par bateaux entiers et on leur donne des papiers, des logements, le RSA. Tout ça au détriment des Français, des bosseurs », juge-t-il.

Ainsi, pour lui, « la solution, c’est Marine Le Pen. Voter pour elle, en 2017, ce n’est pas une envie, mais une obligation ». Quant à Têtu, embarrassé par ce coming-out politique, le magazine gay a décidé de revoir ses critères de sélection pour l'élection de Mister Gay.

Désormais, il faudra remplir les conditions d'une charte déontologique et « soutenir les objectifs de Mister Gay France, ainsi que la communauté LGBTQ dans son ensemble, d’une manière constructive et positive »... Autrement dit : ne pas voter FN.

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux