Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le « Mister Gay » de Têtu encarté au FN

7 avril 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le « Mister Gay » de Têtu encarté au FN

Le « Mister Gay » de Têtu encarté au FN

Il avait déjà fait part de sa proximité avec le parti de Marine Le Pen quelques temps après son élection comme « Mister Gay » par les lecteurs du magazine Têtu.

Aujour­d’hui, au détour d’un por­trait dans Libéra­tion, Matthieu Char­traire con­fie avoir pris sa carte au FN depuis plusieurs mois. « C’é­tait mon cadeau de Noël. Mais, après avoir assuré à la presse que je n’avais jamais voté FN, je ne me voy­ais pas affich­er ma carte trois jours plus tard », a‑t-il expliqué.

Il a bel et bien voté aux dernières départe­men­tales dans le can­ton de Troyes, et assume désor­mais ouverte­ment ses con­vic­tions. « On accueille les clan­des­tins par bateaux entiers et on leur donne des papiers, des loge­ments, le RSA. Tout ça au détri­ment des Français, des bosseurs », juge-t-il.

Ain­si, pour lui, « la solu­tion, c’est Marine Le Pen. Vot­er pour elle, en 2017, ce n’est pas une envie, mais une oblig­a­tion ». Quant à Têtu, embar­rassé par ce com­ing-out poli­tique, le mag­a­zine gay a décidé de revoir ses critères de sélec­tion pour l’élec­tion de Mis­ter Gay.

Désor­mais, il fau­dra rem­plir les con­di­tions d’une charte déon­tologique et « soutenir les objec­tifs de Mis­ter Gay France, ain­si que la com­mu­nauté LGBTQ dans son ensem­ble, d’une manière con­struc­tive et pos­i­tive »… Autrement dit : ne pas vot­er FN.

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision