Accueil | Actualités | Médias | Le « Mister Gay » de Têtu encarté au FN
Pub­lié le 7 avril 2015 | Éti­quettes :

Le « Mister Gay » de Têtu encarté au FN

Il avait déjà fait part de sa proximité avec le parti de Marine Le Pen quelques temps après son élection comme « Mister Gay » par les lecteurs du magazine Têtu.

Aujourd'hui, au détour d'un portrait dans Libération, Matthieu Chartraire confie avoir pris sa carte au FN depuis plusieurs mois. « C'était mon cadeau de Noël. Mais, après avoir assuré à la presse que je n'avais jamais voté FN, je ne me voyais pas afficher ma carte trois jours plus tard », a-t-il expliqué.

Il a bel et bien voté aux dernières départementales dans le canton de Troyes, et assume désormais ouvertement ses convictions. « On accueille les clandestins par bateaux entiers et on leur donne des papiers, des logements, le RSA. Tout ça au détriment des Français, des bosseurs », juge-t-il.

Ainsi, pour lui, « la solution, c’est Marine Le Pen. Voter pour elle, en 2017, ce n’est pas une envie, mais une obligation ». Quant à Têtu, embarrassé par ce coming-out politique, le magazine gay a décidé de revoir ses critères de sélection pour l'élection de Mister Gay.

Désormais, il faudra remplir les conditions d'une charte déontologique et « soutenir les objectifs de Mister Gay France, ainsi que la communauté LGBTQ dans son ensemble, d’une manière constructive et positive »... Autrement dit : ne pas voter FN.

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This