Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Albin Serviant, proche d’Emmanuel Macron investit dans Têtu

14 mai 2020

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Albin Serviant, proche d’Emmanuel Macron investit dans Têtu

Albin Serviant, proche d’Emmanuel Macron investit dans Têtu

14 mai 2020

Temps de lecture : < 1 minute

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €, un don de 100 € revient à 34 €.

Têtu est le magazine pionnier de la communauté homosexuelle en France. Financé au départ par Pierre Bergé, il a vécu une existence avec des hauts et des bas jusqu’à sa reprise en 2018 par Albin Serviant, entrepreneur entre Londres et Paris.

Un réseau international

Albin Ser­viant a vécu et tra­vail­lé longtemps à Lon­dres (Easy­Room­mate, site de co-loca­tion ain­si que Frenchtech, label­li­sa­tion de jeune entre­pris­es inno­vantes, incubée à la sta­tion F de Xavier Niel) où il a par­ticipé à la récolte des fonds pour Emmanuel Macron lors de l’élection prési­den­tielle de 2017 (source Let­tre A du 29/11/2018).

Pour sa nou­velle lev­ée de fonds d’un mil­lion d’euros en faveur de Têtu, il a pu inté­gr­er des mem­bres de fonds de place­ment anglais, comme Pala­m­on Cap­i­tal Part­ners, Spice Cap­i­tal et Roth­schild and Co, chaque fois à titre per­son­nel. Mais on y retrou­ve aus­si des entre­pre­neurs basés en France : Hervé Labeille et asso­ciés (télévi­sion), SOS par­tic­i­pa­tions dirigé par Jean-Marc Borel­lo (source Let­tre A 05/2020) mem­bre du bureau exé­cu­tif de La République En Marche, Ban­i­jay Group (pro­duc­tion pour la télévi­sion) de Stéphane Cour­bit. Des anciens d’Hermès, des cadres dirigeants de L’Oréal ou de cab­i­nets de con­seil sont égale­ment présents.

Nouvelle équipe

Après un finance­ment par­tic­i­patif réus­si de 150K€, Ser­viant a pu con­stituer son équipe, notam­ment chez des anciens des Inrocks de Matthieu Pigasse. Élis­a­beth Labor­de, anci­enne de Libéra­tion et de l’INA, licen­ciée des Inrocks en juil­let 2019 devient direc­trice générale. C’est elle qui avait aban­don­né en en rase cam­pagne son équipe lors du pseu­do-scan­dale de la Ligue du LOL. Romain Bur­riel, aus­si ancien des Inrocks prend la direc­tion de la rédac­tion. Le jour­nal revendi­quait avant la crise san­i­taire une dif­fu­sion payée supérieure à 35.000 exemplaires.

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés