Accueil | Actualités | Médias | Le meilleur de l’Ojim en 2015 — 22/12/2015
Pub­lié le 22 décembre 2015 | Éti­quettes :

Le meilleur de l’Ojim en 2015 — 22/12/2015

Dossier : La "gentrification" ou les aveux contradictoires de la classe médiatique

Quand le débat sur la « gentrification » des centres villes fait remonter certaines vérités qui sont généralement niées… L’article de l’Ojim qui a fait le buzz.


Lire le dossier

[divider]

Voir aussi : [Portrait] Julian Assange : master-hacker

Avant Edward Snowden, avant Bradley Manning, il y avait Julian Assange. Ancien informaticien et hacker, fondateur de la plateforme WikiLeaks, Julian Assange s'est attiré les foudres du gouvernement américain lorsqu'il a mis en lumière les dessous de la guerre d'Irak. En 2010, il fait fuiter près de 400 000 documents classifiés de l'armée américaine, portant sur le conflit qui a débuté en mars 2003. Tortures, crimes de guerre, massacres sont révélés au grand public. Ces documents permettent aussi de chiffrer à 109 032 le nombre de morts irakiens causés par le conflit de 2004 à 2009, dont 60% de civils, alors même que les États-Unis vendaient aux médias « les frappes chirurgicales » et affirmaient ne pas disposer d'un tel bilan chiffré.


Lire le portrait

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This