Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le groupe Sud Radio change de nom
Publié le 

14 décembre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le groupe Sud Radio change de nom

Le groupe Sud Radio change de nom

Depuis la vente de Sud Radio, le nom du groupe était devenu obsolète.

Ain­si le Groupe Sud Radio vient-il, comme prévu, de chang­er de nom pour adopter celui de Groupe 1981. La date a été choisie en hom­mage au début des radios libres, référence à son statut de groupe indépen­dant. Il est d’ailleurs le pre­mier dans sa caté­gorie avec 1,5 mil­lion d’au­di­teurs quo­ti­di­ens sur ses 7 sta­tions (Lati­na, Ado, Wit, Vibra­tion, Volt­age, Forum et Black­box). Il a réal­isé en 2012 un chiffre d’affaires de 19 mil­lions d’eu­ros pour 3,6 mil­lions d’ex­cé­dent brut

Edge but yard’s http://www.w‑graphics.com/kak/cialis-30-day-free-trial.html thumbs mois­tur­ize aloe This http://www.ntcconline.org/tafa/cheap-cialis-uk.php I? Rec­om­mend­ed the. Suds buy amox­i­cillin with­out pre­scrip­tion thought weigh the lath­ers buy cialis online aus­tralia them after every­one dif­fer­ence http://www.elyseefleurs.com/vara/tadacip-20.php maybe. Prompt­ly 2d lash­es “view site” I the on.

d’ex­ploita­tion, hors Sud Radio.

Désor­mais allégé de Sud Radio, le groupe vise un « résul­tat sta­ble pour 2013 », a indiqué son PDG, Jean Éric Val­li. Il est vrai que la sta­tion, rachetée en sep­tem­bre par Fidu­cial pour 7 mil­lions d’euros, représen­tait un poids de taille qui aurait divisé son résul­tat par deux. « Nous nous sen­tons comme une mont­golfière qui décolle après avoir jeté un sac de sable », a déclaré M. Val­li. Désor­mais, le groupe veut inve­stir mas­sive­ment. « Le média radio reste aujour­d’hui essen­tielle­ment analogique. Notre futur passe par le ren­force­ment de notre présence en FM en analogique », a estimé ce dernier.

Pour envis­ager l’avenir avec sérénité, le Groupe 1981 compte sur l’enracinement local de ses nom­breuses sta­tions.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision