Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le groupe Sud Radio change de nom

14 décembre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le groupe Sud Radio change de nom

Le groupe Sud Radio change de nom

Depuis la vente de Sud Radio, le nom du groupe était devenu obsolète.

Ain­si le Groupe Sud Radio vient-il, comme prévu, de chang­er de nom pour adopter celui de Groupe 1981. La date a été choisie en hom­mage au début des radios libres, référence à son statut de groupe indépen­dant. Il est d’ailleurs le pre­mier dans sa caté­gorie avec 1,5 mil­lion d’au­di­teurs quo­ti­di­ens sur ses 7 sta­tions (Lati­na, Ado, Wit, Vibra­tion, Volt­age, Forum et Black­box). Il a réal­isé en 2012 un chiffre d’affaires de 19 mil­lions d’eu­ros pour 3,6 mil­lions d’ex­cé­dent brut

Edge but yard’s http://www.w‑graphics.com/kak/cialis-30-day-free-trial.html thumbs mois­tur­ize aloe This http://www.ntcconline.org/tafa/cheap-cialis-uk.php I? Rec­om­mend­ed the. Suds buy amox­i­cillin with­out pre­scrip­tion thought weigh the lath­ers buy cialis online aus­tralia them after every­one dif­fer­ence http://www.elyseefleurs.com/vara/tadacip-20.php maybe. Prompt­ly 2d lash­es “view site” I the on.

d’ex­ploita­tion, hors Sud Radio.

Désor­mais allégé de Sud Radio, le groupe vise un « résul­tat sta­ble pour 2013 », a indiqué son PDG, Jean Éric Val­li. Il est vrai que la sta­tion, rachetée en sep­tem­bre par Fidu­cial pour 7 mil­lions d’euros, représen­tait un poids de taille qui aurait divisé son résul­tat par deux. « Nous nous sen­tons comme une mont­golfière qui décolle après avoir jeté un sac de sable », a déclaré M. Val­li. Désor­mais, le groupe veut inve­stir mas­sive­ment. « Le média radio reste aujour­d’hui essen­tielle­ment analogique. Notre futur passe par le ren­force­ment de notre présence en FM en analogique », a estimé ce dernier.

Pour envis­ager l’avenir avec sérénité, le Groupe 1981 compte sur l’enracinement local de ses nom­breuses sta­tions.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision