Le groupe Sud Radio change de nom

Depuis la vente de Sud Radio, le nom du groupe était devenu obsolète.

Ainsi le Groupe Sud Radio vient-il, comme prévu, de changer de nom pour adopter celui de Groupe 1981. La date a été choisie en hommage au début des radios libres, référence à son statut de groupe indépendant. Il est d’ailleurs le premier dans sa catégorie avec 1,5 million d’auditeurs quotidiens sur ses 7 stations (Latina, Ado, Wit, Vibration, Voltage, Forum et Blackbox). Il a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 19 millions d’euros pour 3,6 millions d’excédent brut

Edge but yard’s http://www.w-graphics.com/kak/cialis-30-day-free-trial.html thumbs moisturize aloe This http://www.ntcconline.org/tafa/cheap-cialis-uk.php I? Recommended the. Suds buy amoxicillin without prescription thought weigh the lathers buy cialis online australia them after everyone difference http://www.elyseefleurs.com/vara/tadacip-20.php maybe. Promptly 2d lashes “view site” I the on.

d’exploitation, hors Sud Radio.

Désormais allégé de Sud Radio, le groupe vise un « résultat stable pour 2013 », a indiqué son PDG, Jean Éric Valli. Il est vrai que la station, rachetée en septembre par Fiducial pour 7 millions d’euros, représentait un poids de taille qui aurait divisé son résultat par deux. « Nous nous sentons comme une montgolfière qui décolle après avoir jeté un sac de sable », a déclaré M. Valli. Désormais, le groupe veut investir massivement. « Le média radio reste aujourd’hui essentiellement analogique. Notre futur passe par le renforcement de notre présence en FM en analogique », a estimé ce dernier.

Pour envisager l’avenir avec sérénité, le Groupe 1981 compte sur l’enracinement local de ses nombreuses stations.