Accueil | Actualités | Médias | Le gratuit Bordeaux 7 passera-t-il l’année ?
Pub­lié le 5 janvier 2015 | Éti­quettes : ,

Le gratuit Bordeaux 7 passera-t-il l’année ?

Le Groupe Sud Ouest va surveiller de près les performances du gratuit Direct Matin Bordeaux 7, créé en 2004. Diffusé à près de 30 000 exemplaires en semaine, il a accusé un déficit de 350 000 euros à la fin de l’année 2014 à cause de la baisse des revenus issus de la publicité.

Lors du conseil d'entreprise du 15 décembre dernier, le directeur général délégué Patrick Venries a annoncé qu’un des trois journalistes du gratuit allait intégrer la rédaction de Sud Ouest afin d’équilibrer les comptes. Le personnel de Bordeaux 7 fait en effet partie de la même société que celle du groupe, la Société Anonyme de Presse et d’Édition du Sud Ouest (S.A.P.E.S.O.). Par ailleurs, selon le compte-rendu de la section CGT du quotidien, si la situation économique du gratuit bordelais ne s'améliorait pas en 2015, son arrêt définitif serait envisagé.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux