Accueil | Actualités | Médias | Le coup de gueule de François Rollin « viré comme un malpropre » de France Inter
Pub­lié le 22 juillet 2015 | Éti­quettes :

Le coup de gueule de François Rollin « viré comme un malpropre » de France Inter

Son émission n'étant pas reconduite la saison prochain, l'humoriste François Rollin s'est estimé « viré comme un malpropre » de France Inter.

Depuis la rentrée 2014, il animait chaque mardi à 8h55, dans la matinale de Patrick Cohen, un billet d'humeur. Face à la volonté de la direction de ne pas reconduire sa chronique la saison prochaine, celui-ci a fait part de sa colère sur sa page Facebook (NDLR : le message a depuis été retiré).

Dans un post, il juge avoir été « viré comme un malpropre de France Inter par la directrice Laurence Bloch », qui lui aurait expliqué que ses chroniques étaient « une triste copie de François Morel, en moins drôle et en moins bien », et que par-dessus le marché elles n’atteignaient pas « la portée de celles de Sophia Aram ou Nicole Ferroni ».

Et François Rollin de relever que « le directeur des programmes, Emmanuel Perreau, a validé ce jugement. Et le loyal et courageux Patrick Cohen, qu'est ce qu'il en a dit ? Patrick Cohen ? Quel Patrick Cohen ??? » À puremedias.com, la direction de France Inter s'est expliquée en assurant avoir proposé à l'acteur « d'autres formes de collaboration », toutes refusées.

La station s'est également érigée en « dénicheur de talent », ce qui implique de faire des choix à chaque saison.

Crédit photo : capture d’écran vidéo France Inter

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This