Accueil | Actualités | Médias | Le coup de gueule de François Rollin « viré comme un malpropre » de France Inter
Pub­lié le 22 juillet 2015 | Éti­quettes :

Le coup de gueule de François Rollin « viré comme un malpropre » de France Inter

Son émission n'étant pas reconduite la saison prochain, l'humoriste François Rollin s'est estimé « viré comme un malpropre » de France Inter.

Depuis la rentrée 2014, il animait chaque mardi à 8h55, dans la matinale de Patrick Cohen, un billet d'humeur. Face à la volonté de la direction de ne pas reconduire sa chronique la saison prochaine, celui-ci a fait part de sa colère sur sa page Facebook (NDLR : le message a depuis été retiré).

Dans un post, il juge avoir été « viré comme un malpropre de France Inter par la directrice Laurence Bloch », qui lui aurait expliqué que ses chroniques étaient « une triste copie de François Morel, en moins drôle et en moins bien », et que par-dessus le marché elles n’atteignaient pas « la portée de celles de Sophia Aram ou Nicole Ferroni ».

Et François Rollin de relever que « le directeur des programmes, Emmanuel Perreau, a validé ce jugement. Et le loyal et courageux Patrick Cohen, qu'est ce qu'il en a dit ? Patrick Cohen ? Quel Patrick Cohen ??? » À puremedias.com, la direction de France Inter s'est expliquée en assurant avoir proposé à l'acteur « d'autres formes de collaboration », toutes refusées.

La station s'est également érigée en « dénicheur de talent », ce qui implique de faire des choix à chaque saison.

Crédit photo : capture d’écran vidéo France Inter

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.